Est-ce indiqué de demander une augmentation en pleine crise ?

Plus d’un quart des Managers RH trouvent justifié que les travailleurs demandent une fois par an une augmentation. Une minorité (12%) estime en revanche contre-indiqué de demander une hausse de salaire pour le moment, en raison de la situation économique actuelle.

Cela ressort d’une enquête menée auprès de 200 Managers RH sur ordre d’OfficeTeam, un département de Robert Half spécialisé dans la mise à l’emploi de profils temporaires dans l’administration. Avec cette enquête OfficeTeam voulait savoir si les Managers RH trouvaient indiqué que les travailleurs demandent une augmentation salariale et ce qu’ils prennent en compte en octroyant les augmentations.

Augmentation indiquée ?

27% des répondants trouvent parfaitement justifié que les travailleurs demandent à être augmentés tous les ans, 17% trouvent que c’est indiqué tous les deux ans et 15% préfèreraient moins souvent que tous les deux ans. 17% encore ne font pas du tout attention au rythme des augmentations mais tiennent plutôt compte du succès du collaborateur dans un gros projet. Une très petite minorité (2%) trouvent que c’est une bonne idée que les travailleurs demandent une augmentation plusieurs fois par an. 12% déclarent tout de même qu’en ce moment, avec la crise actuelle, il n’est pas vu de demander à être augmenté.

Dries De Vos, Directeur chez OfficeTeam : « Les entreprises regardent, lors de l’octroi d’une hausse salariale, non seulement à l’ancienneté, mais de plus en plus aux prestations individuelles. Cela explique que la périodicité des augmentations puisse fluctuer et différer d’un collaborateur à l’autre. Les organisations doivent dans tous les cas gérer les attentes en termes de fréquence et être transparentes dans leur communication à ce sujet. »

Exigences

Les critères les plus importants que les RH questionnés doivent prendre en considération lorsqu’ils octroient une augmentation sont les suivants :

  • Succès prouvés (résultats obtenus par les collaborateurs) : 60%
  • Motivation : 45%
  • Attitude collaborative : 34%
  • Loyauté à l’entreprise : 33%
  • Ancienneté dans l’entreprise : 31%
  • Professionnalisme vis-à-vis des responsables et des collègues: 27%
  • Date de la dernière révision salariale : 25%
  • Compétences techniques bien développées : 25%
  • Ponctualité : 15%
  • Popularité dans l’entreprise : 8%

Plus d'info Gagner plus / moins

15/07/2013