Envie de gagner 55.000 euros par mois en tant que hacker ?

Êtes-vous une personne qui ose vraiment prendre des risques ? Si oui, travailler chez 'The Dark Overlord' est peut-être fait pour vous. La bonne nouvelle est que vous pourrez gagner jusqu'à 55.000 euros par mois. La moins bonne est que vous devrez vous lancer dans la cybercriminalité.

11 mars 2019

Partager

Vous souvenez-vous du moment où des épisodes de séries Netflix avaient été volés et subitement publiés en ligne ? Orange is the New Black, Game of Thrones, documents classifiés relatifs aux attentats du 11 septembre 2001,... Un pirate informatique avait été arrêté en Serbie mais il semblerait que toutes ces actions émanent du groupe de hackers 'The Dark Overlord'. Après avoir fait fuiter les épisodes d’Orange is the New Black, l’organisation criminelle a fait chanter Netflix en demandant de lui verser une rançon sans quoi d’autres épisodes seraient publiés. La société de streaming a versé 43.500 euros mais les hackers n’ont pas tenu leurs promesses car ils ont remarqué que le FBI avait été informé de la situation.

Profession lucrative

Le forum des hackers KickAss, le marché de l'emplois de la cybercriminalité, indique que le collectif des pirates informatiques recherche quatre nouveaux spécialistes en logiciels et systèmes. Le profil recherché : une personne ayant au moins dix années d’expérience et une 'mentalité de gagnant'. Les nouveaux membres sont utilisés pour mener des actions contre les gouvernements et les entreprises du monde entier.

Hacker aan het werk

Ce n'est certainement pas un travail sans risque mais les enjeux financiers sont conséquents : un salaire de 55.000 euros par mois. Vous devrez d'abord passer une période d'essai de trois mois. Si vous parvenez à remplir les objectifs qui vous sont demandés et que vous travaillez pendant deux ans, vous pourrez compter sur un salaire annuel d’environ 930.000 euros.

Les apparences sont trompeuses

Les collectifs de la cybercriminalité tels que 'The Dark Overlord' et 'The Shadow Brokers' connaissent un succès croissant, raison pour laquelle ils recherchent de nouvelles recrues. Pour ce faire, ils publient des offres d'emploi présentant de fortes similitudes avec les annonces des entreprises technologiques classiques.

Quiconque imaginant travailler dans la cybercriminalité devra tenir compte du nombre croissant d'arrestations dans le secteur. Ce n'est donc pas un travail sans risque, comme le stipulent le nombre de postes vacants.

(eh/ll) – Source : Express

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.