Entretien : 5 vices des recruteurs qui exaspèrent les candidats

Parfois, ce sont les employeurs qui sont mal préparés à un entretien de recrutement. C’est ce que révèle une étude du bureau britannique Reed, spécialisé dans le recrutement et la consultance. Ce bureau a mené une étude auprès de 4.400 candidats.

31 décembre 2012

Partager

L’étude a montré que beaucoup d’entreprises perdaient des travailleurs potentiels parce que les recruteurs se comportaient en interview de manière non professionnelle, impolie voire même discriminante. 85 % des personnes interrogées déclarent que la première impression qu’ils se font de leur employeur est cruciale lors de leur recherche d’emploi.

L’enquête met en lumière le comportement carrément effronté de certains employeurs. Une des personnes interrogées se plaint que lors d’un entretien de sollicitation, son employeur potentiel ait essayé de la séduire et était plus intéressé par la taille de ses seins que par son expérience professionnelle. D’autres candidats ont eu plus de questions sur leur physique et sur leur poids. On aurait même demandé à une candidate si son utérus était encore opérationnel…

Les causes d’irritation les plus fréquentes chez les candidats sont :

  1. Temps d’attente ; certains candidats ont même dû patienter trois heures sans aucune forme d’explication
  2. Mauvaise préparation de l’entretien : CV non lu, pas de local réservé à l’entretien…
  3. Interruptions pour raison d’appels téléphoniques pendant l’interview
  4. Remarques à résonance sexuelle
  5. Look peu soigné pour celui qui initiait l’entretien d’embauche

Source : vdab
(sc)
 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.