En tant qu'étudiant, puis-je travailler tout l'été ?

Depuis cette année, la législation sur le travail d'étudiant a été profondément modifiée. Vous pouvez à présent travailler 475 heures par an moyennant une cotisation sociale réduite auprès d'un ou de plusieurs employeurs.

25 janvier 2017

Partager

étudiante jobiste

Les étudiants jobistes pouvaient bénéficier de cotisations sociales réduites (2,71% au lieu de 13,07%) s’ils travaillaient moins de 50 jours par an (400 heures ou 50 journées de huit heures). Cette règle avait donc l’inconvénient de compter, par exemple, des journées de travail de 3h comme une journée complète et n’était pas forcément à l’avantage des étudiants.

Cotisations réduites

Pour profiter de cotisations sociales réduites, vous devez signer une convention de travail étudiant avec votre futur employeur et ne pouvait effectuer de prestations de travail pendant les périodes de présence obligatoire dans un institut d'enseignement. Cela va de soi que vous ne pouvez pas non plus dépasser le maximum de 475 heures. Si vous le faites tout de même, vous devrez en tant qu'étudiant payer les mêmes cotisations sociales qu'un travailler normal, donc 13,07%. L'employeur aussi devra alors payer les cotisations patronales normales. Attention, travailler quelques heures compte pour un jour entier.

L'Office National de Sécurité Sociale a, suite au nouveau système, créé un site internet intéressant : student@work. Vous vous identifiez sur le site avec votre carte d'identité électronique et vous consultez le nombre d'heures qu'il vous reste ou imprimez l'attestation qui en témoigne. Beaucoup d'employeurs la demandent. De cette manière ils s'assurent que vos 475 heures ne sont pas épuisés (par exemple chez un autre employeur) et l'employeur sait à coup sûr qu'il pourra bénéficier des cotisations patronales réduites à l'ONSS (5,42%).

Allocations familiales

Ces 475 heures n'ont pas d'influence sur votre droit aux allocations familiales. En tant qu'étudiant vous avez droit sans conditions à des allocations familiales jusqu'au 31 août de l'année de vos 18 ans. Jusqu'à cette date, une mise au travail n'a aucun impact sur votre droit aux allocations familiales quelque soit le type de contrat de travail (normal ou pour étudiants) qui est conclu et le nombre d'heures qui sont prestées. Après cette période et pendant les années d'études, le nombre d'heures pour garder le droit aux allocations sociales ne peut dépasser 475 heures. Si le seuil des 475 heures est dépassé, vous perdez en tant qu'étudiant vos allocations familiales pour le trimestre entier (3 mois).

(sc) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.