En Russie, un employé chez McDonald’s gagne-t-il plus qu’un médecin ?

Travailler sans diplôme ? Oui mais vous gagnerez probablement beaucoup moins que votre médecin de famille. Pas en Russie. Un employé de la chaîne de restauration rapide McDonald’s gagne plus qu’un médecin pour une heure de travail prestée.

"Je veux devenir un médecin pour gagner beaucoup d'argent", voilà ce que disent souvent les enfants. En Belgique, vous gagnerez relativement bien votre vie en travaillant comme médecin. En revanche, cela ne semble pas être le cas partout. En Russie, un médecin qui a étudié pendant minimum sept ans bénéficie d’un salaire moyen de 6 roubles par heure, soit 10 cents de moins qu'un superviseur chez McDonald’s.

Un médecin russe gagne en moyenne 140 roubles (soit 2,25 euros) par heure alors qu'un superviseur de la chaîne de restauration rapide en gagne 146 (soit 2,35 euros). Les infirmiers, qui sont également formés, sont encore moins bien payés : ils doivent se contenter d’un salaire dérisoire allant de 72 à 82 roubles par heure (ou de 1,16 à 1,32 euros). Telles sont les observations suite à une étude sur la santé nationale effectuée par le Centre russe pour la réforme économique et politique.

La moitié des hôpitaux

Depuis l’arrivée au pouvoir de Vladimir Poutine, le nombre d'hôpitaux en Russie a chuté de manière drastique. Il y a dix-sept ans, la Russie en comptait plus de 10.000. Aujourd'hui, il n’en reste plus que 5.400. Les régions rurales sont les plus affectées. Dans plus de 17.000 villes et villages, les gens n’ont tout simplement pas accès à l'aide médicale.

La population russe n'est pas satisfaite de la situation. 98% des Russes estiment que le système de santé dans leur pays pourrait beaucoup mieux faire. Non seulement parce que la moitié des hôpitaux ont disparu, mais aussi parce qu'ils doivent payer beaucoup d'argent pour accéder aux soins médicaux.

Médecine alternative

Bien que, en théorie, tout le monde a droit aux soins de santé généraux gratuits, les citoyens russes doivent généralement prendre une assurance personnelle supplémentaires. De plus, les médecins demandent des pots de vin en échange de traitements appropriés.

Voilà pourquoi les médecins alternatifs s’en sortent très bien. La Russie compte environ 640.000 médecins et près de 800.000 guérisseurs alternatifs. Les patients russes dépensent des sommes folles en consultant ces praticiens alternatifs, dont la majorité n’a pas suivi de formation adéquate.

(eh) – Source : Express 

Plus d'info Combien vaut mon travail? , Ecart salarial , Gagner plus / moins

22/06/2017