Emplois en hausse en Belgique

emplois en hausse

Signe d'une confiance croissante des entreprises et des candidats, le nombre d'emplois enregistrés en Belgique a augmenté de 26 % par rapport à 2014, selon le dernier baromètre européen de l'emploi Robert Walters.

Tandis que l'économie poursuit sa relance, le secteur de l'immobilier et de la construction a connu une poussée particulière au niveau du nombre d'emplois enregistrés, à savoir 24 % par rapport à T4 2014 et 23 % d'une année à l'autre. L'accélération des activités dans ce secteur est essentiellement attribuée aux projets immobiliers et de construction du secteur privé et prouve la confiance croissante à l'égard du marché.

Supply chain et la logistique ont également affiché une forte remontée avec 33 % d'augmentation au niveau des emplois depuis T4 2014, et 7 % d'augmentation d'une année à l'autre, Anvers étant un centre de logistique et d'approvisionnement clé pour le reste de l'Europe. Ces chiffres sont encourageants puisque la Belgique continue à être influencée positivement par les exportations croissantes vers le reste de l'Europe. Les industries connexes, comme la production, connaissent aussi une reprise, jusqu'à 35 % depuis T4 2014. L'exportation n'y est pas étrangère.

Confiance envers le marché

Antoine Biot, Managing Director de Robert Walters Belgium, explique : « Nous sommes encouragés par l'augmentation de la demande de candidats dans de nombreux secteurs, tandis que l'économie est positivement influencée par les niveaux croissants d'exportation. Les résultats indiquent une confiance envers le marché, tant au niveau des entreprises que des candidats, et nous nous attendons à ce que cette tendance se poursuive au prochain trimestre et au-delà. »

Le secteur de la comptabilité et de la finance a vu les avantages d'une confiance croissante envers le marché depuis la baisse de l'euro. En effet, le nombre d'emplois dans le secteur a augmenté de 15 % depuis la fin de 2014.

Les services bancaires et financiers ont également enregistré un trimestre positif avec une augmentation de 23 % au niveau des emplois d'une année à l'autre, les banques de détail cherchant à combler les postes « middle office » et les banques privées se concentrant davantage sur le personnel « front office ».

Antoine Biot poursuit : « La Belgique a toujours été un marché marqué par des pénuries au niveau de certains profils de candidats., ce qui signifie que les entreprises doivent être très créatives dans leurs offres et prêtes à répondre aux contre-propositions. Actuellement, l'accent est mis sur les cadres intermédiaires, mais nous nous attendons à une augmentation de la demande pour les postes de niveau supérieur dans les prochains mois, vu que le marché de l'emploi belge continue sa progression. »

(ss) – Plus d’infos: www.robertwalters.be 

Plus d'info Carrière , Collaborer , Recherche , Secteurs

11/05/2015