Du télétravail aux séances de feedback : comment contrer un burn out ?

Comment assurer que les employés se sentent bien et éviter le risque de burn out ? L'entreprise SAS, basée à Tervuren et comptant 120 employés, a mis au point une série de programmes spécifiques. "La clé du problème réside dans l'accompagnement individuel."

2 juin 2016

Partager

"L'accompagnement individuel est essentiel pour prévenir de l'épuisement professionnel." (Els Brusselmans, HR Manager chez SAS)

"Il est question d'un épuisement professionnel lorsqu'un travailleur souffre de stress chronique pendant 9 à 12 mois et n'est plus en mesure de recharger ses batteries", explique Els Brusselmans, HR Manager chez SAS, une société qui se spécialise dans les logiciels d'analyse de données.


De plus, le burn out a des conséquences physiques et psychologiques. Il n'est pas rare de voir apparaître des symptômes gastro-intestinaux ou des maux de tête. "Un burn out est généralement le résultat de l'accumulation d'un certain nombre de facteurs complexes. A la base, il s'agit le plus souvent d'une combinaison de travail et de problèmes d'ordre privé", précise Els Brusselmans.

Facteurs de risque

SAS ne dispose pas de remède miracle pour éradiquer le burn out. "En fait, nous ne sommes que très peu confrontés à l'épuisement professionnel au sein de notre entreprise", affirme-t-elle. Jusqu'à présent, nous n'avons connu 'que' deux travailleurs ayant dû y faire face. SAS a organisé différentes séances d'informations à ce sujet, le tout en collaboration avec un partenaire externe.


"A cette occasion, la définition du burn out fut abordée ainsi que ses causes et risques possibles. De plus, cela a poussé les travailleurs à discuter au sujet de cette problématique." L'entreprise considère cette campagne d'information comme une session de prévention. "Cette année, nous nous concentrons sur les chefs d'équipe pour leur apprendre à déceler les symptômes de l'épuisement professionnel auprès des travailleurs."

Processus d'apprentissage

"Lorsque des employés arrivent au bureau en étant stressés à cause de problèmes privés ou professionnels, nous essayons chaque fois de leur proposer un coaching individuel pour qu'ils puissent y remédier. Il est important qu'ils prennent conscience de leurs points d'attention afin d'éviter de retomber dans les mêmes travers."

Comment vaincre un burn out ?

Els Brusselmans décrit la manière dont procède SAS :

1. Heures de travail flexibles et travail à domicile

L'entreprise essaye de conscientiser les employés au sujet de leurs propres limites. Les travailleurs doivent prendre soin d'eux-mêmes. "Dans ce contexte, nous proposons des heures de travail flexibles et du télétravail. De telles possibilités réduisent le stress qui pourrait entraîner un burn out. 90% de nos collaborateurs travaillent de temps en temps chez eux. La confiance est la clé du succès", explique Els Brusselmans. Malgré le travail à domicile, les liens entre les différentes personnes au sein de l'organisation restent très solides.

2. Sessions de feedback

Il a été appris aux travailleurs de communiquer leur feedback de manière constructive aux chefs d'équipe et à leurs collègues. "Nous estimons qu'il est important de créer une atmosphère la plus ouverte possible. Si ce n'est pas le cas, cela peut mener à du stress supplémentaire. Cela permet aussi aux managers d'encourager leurs collaborateurs à discuter ouvertement et à collaborer en cas de conflit pour résoudre les problèmes ensemble."

3. Team building

L'entreprise organise régulièrement des team buildings et, une fois par an, un voyage est planifié avec tous les membres de l'entreprise. "Nous voulons créer une ambiance amicale et que les travailleurs aient le sentiment de pouvoir compter les uns sur les autres. Pour les nouveaux employés, nous disposons d'un programme d'introduction complet afin qu'ils puissent connaître les différents collègues ainsi que toutes les fonctions présentes au sein de la société. Cela leur permet d'être directement en contact avec notre organisation et de s'imprégner de la culture d'entreprise. Au cours du processus de recrutement, nous estimons déjà si le candidat se sentira bien ou non au sein de la famille SAS."

4. Modèle d'idées

L'entreprise travaille selon un certain 'modèle d'idées' qui permet aux travailleurs de se comporter correctement entre eux : comment reconnaître ses forces et faiblesses ? Quels sont les domaines où l'on peut s'améliorer ? Ce modèle permet de comprendre les autres, d'apprendre à reconnaître les différents types de comportements et à y déceler une certaine valeur. Grâce à cette manière de procéder, les travailleurs peuvent adapter leur manière d'agir et améliorer leur communication avec les autres."

5. Workshops carrière

Depuis l'année passée, SAS organise des workshops carrière. Ces derniers sont, paraît-il, très fréquentés. "Nous permettons aux membres du personnel de découvrir ce qu'il aiment et n'aiment pas faire, ce en quoi ils sont bons, etc. Nous analysons ces données en fonction de leur position actuelle et regardons quelle pourrait être la prochaine étape. Pour la plupart des employés, cet atelier a confirmé qu'ils étaient sur la bonne voie. Un petit nombre de travailleurs ayant suivi ce workshop ont bel et bien changé d'orientation au sein de l'organisation."


(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.