Du cuisinier au psychologue, tout le monde peut faire des études de marché

Seppe a étudié à l'école hôtelière et Chayenne a combiné une formation en psychologie et des cours de marketing. Ils travaillent tous les deux chez Haystack à Louvain. Les employés ont des profils variés mais bénéficient tous d'opportunités professionnelles dans un secteur qui évolue énormément : les études de marché et les tests de goûts.

20 décembre 2016

Partager

"Je sentais que ma passion pour la nourriture et les boissons s'en allait." (Seppe Bruyninckx)

"J'ai travaillé plusieurs années comme cuisinier et suivi une formation en gestion d'entreprise chez Syntra. Les horaires particuliers du secteur de l'horeca ont été l'une des raisons de me mettre à la recherche d'un nouveau challenge professionnel. Grâce à un poste vacant en tant qu'assistant sur le terrain, j'ai débarqué il y a quatre ans chez mon employeur actuel. Le contenu de la fonction me parlait et je sentais que ma passion pour la nourriture et les boissons s'en allait. Attention, cela concerne tout de même encore une partie de la fonction que j'exerce actuellement."

Nouvelle recette

En tant que chef de projet, Seppe s'occupe désormais de la gestion pratique, du budget et du suivi de missions nationales et internationales. "Nous menons des enquêtes pour divers clients situés dans le monde entier. Un producteur de boissons souhaite par exemple savoir si ses goûts satisfont pleinement les besoins des consommateurs. Nous dressons d'abord un plan pour ensuite travailler avec un panel de consommateurs. Grâce à notre expérience et nos précieux conseils, le département recherche et développement de l'entreprise peut développer de nouvelles recettes. En plus des produits, nous examinons également la position de la marque de l'entreprise sur le marché", conclut-il.


Pour qu'une enquête soit réussie, il est indispensable de disposer d'une certaine forme de curiosité. "Il faut vouloir se plonger dans l'univers d'un produit et avoir envie de développer son affaire. Disposer d'une toile de fond au travers d'une enquête est clairement un avantage au niveau du travail de recherche. Pour le reste, tout s'apprend sur le terrain à partir du moment où une bonne attitude est présente."

Comportement des consommateurs

Chayenne Meers est titulaire d'un Master en psychologie et d'un diplôme de Marketing. "Je travaille ici depuis plus d'un an et suis actuellement consultante en recherche. Je me sers de données provenant de différentes études. Je me concentre principalement sur la recherche quantitative et effectue des recherches en profondeur sur les raisons qui poussent les consommateurs à adopter un comportement particulier", explique-t-elle.


"Nos clients sont des entreprises commercialisant des produits que vous pouvez trouver dans les supermarchés. Quand ils décident d'introduire un nouveau produit, ils comptent sur nous au niveau de la recherche des goûts. Nous travaillons également dans le secteur des télécommunications, pour des entreprises de transport, des fournisseurs d'énergie, etc. Sur base de nos recommandations, nous nous asseyons avec le client afin d'optimiser ses produits ou services."

Profils divers

L'étude de marché est un sport nécessitant des profils divers. Il en est de même au sein de Haystack. "Un des employés est diplômé en anthropologie. De toute façon, un intérêt pour les enquêtes et des notions en économie forment une excellente base. Grâce aux formations internes, les nouveaux arrivants continuent de se perfectionner. Nous travaillons principalement avec PowerPoint afin de bien visualiser les enquêtes. Je viens de terminer une formations au sujet de la visualisation des rapports", précise Chayenne Meers.


"Nous formons de petites équipes de huit employés, ce qui permet de bénéficier de conseils personnalisés. Vu que l'entreprise est relativement petite et ne compte qu'une cinquantaine de personnes, les opportunités de croissance y sont nombreuses."

Des revenus complémentaires en étant testeur de goûts ?

Des acteurs externes peuvent faire appel aux études de marché. Pendant les tests de goûts, des volontaires sont parfois recherchés. Ceux-ci reçoivent des bons d'achat en échange de leur collaboration. Haystack est constamment à la recherche de testeurs provenant de différentes catégories d'âge. En ce moment, les personnes de plus de 50 ans sont relativement prisées. Par souci de clarté et contrairement à Seppe et Chayenne, il ne s'agit pas d'emplois permanents.


(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.