D’où vient le stress et comment y faire face ?

Déjà dans la préhistoire il était question de stress. Face-à-face avec l’ours, le réflexe de « lutte ou de fuite » était déclenché, faisant en sorte que l’homme fonctionnait plus rapidement et plus efficacement, visant un seul objectif : survivre.

4 octobre 2018

Partager

stress

Au bureau, l’homme moderne ne sera que rarement confronté à des situations dangereuses. Pas besoin de fuir, et se battre avec son supérieur ne mène à rien de positif. Néanmoins, le stress continue à être une réalité de tous les jours : deux employés Belges sur trois se trouveraient dans la zone de danger de stress pathologique. Une forme de stress trop intense et de trop longue durée, et qui génère des conséquences néfastes pour notre santé et notre bien-être.

Les scientifiques montrent du doigt l’insécurité de l’emploi, les déplacements entre la maison et le travail, et la digitalisation comme les grands coupables. Le problème est qu’il n’y a pas grand-chose à faire, à court – et même à long – terme, pour pallier à ces causes de stress.

Alors, sommes-nous condamnés à subir de façon impuissante, ce stress qui augmente sans cesse et nous rend malade?

Heureusement, la réponse est “non”. En réalité ce ne sont pas tellement les circonstances qui nous rendent malade, mais plutôt notre façon d’y faire face.

Le stress est la conséquence du sentiment (subjectif) d’impuissance vis-à-vis des exigences de l’environnement. Il existe donc deux composantes: les exigences (la charge de travail, les tâches, les responsabilités) et le sentiment (stress).

Puisque la plupart d’entre nous n’ont pas de pouvoir de changer le contenu de leur job de manière drastique, il nous reste qu’à travailler la deuxième composante: investir dans une plus grande résistance au stress.

Comment est-ce que cela fonctionne?

Heureusement, il existe des techniques qui sont en mesure de nous armer contre les effets non-désirés du stress. Ils nous enseignent à garder la tête froide pendant des moments stressants, entre autres, grâce à des exercices de relaxation (par exemple mindfulness), en stimulant un comportement plus productif (par exemple la gestion du temps) ou l’expérimentation avec des exercices d’ « élasticité mentale ». Grâce à ces techniques nous nous posons des défis afin de développer un regard différent sur les choses, ce qui produit un effet immédiat sur nos sentiments, notre comportement et notre niveau d’énergie.

Paradoxalement, la digitalisation – désignée coupable ci-dessus – peut nous accompagner vers une meilleure résistance au stress. Ce nouveau trend est l’eCoaching, une façon de se faire aider online dans votre lutte quotidienne contre le stress.

(ml/yl) - Bron: MyCoach 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.