De nouveaux accessoires de bureau signés Big Brother !

Des appareils portables qui monitorent la productivité et permettent de garder vos collaborateurs à l’œil... Big Brother ou entreprenariat innovant ?

Profusion, un bureau conseil s’occupant du traitement de données, a commencé à tester des accessoires portatifs mesurant la productivité des collaborateurs. L’appareil porte le nom de Fitbit et s'attache autour du poignet.

Fitbit

Fitbit est un tout nouvel accessoire technologique assurant le monitoring de l’individu qui le porte et traitant toute une série de données. Il analyse ainsi la qualité du sommeil de l’intéressé, suit son rythme cardiaque, sait où il se trouve et quelles sont ses habitudes sur internet.

Via de telles données, Fitbit classe les travailleurs en différents groupes. A l’aide de modèles de différents comportements, les individus sont rassemblés, la productivité et l’efficacité des équipes sont analysées et l’on peut ainsi détecter là où d'éventuels problèmes se situent sur le lieu de travail.

Brenda Morris travaille chez Kronos UK, une entreprise active dans la gestion du personnel, et voit un certain intérêt à ce nouvel appareil : "A partir du moment où vous pouvez suivre vos employés, que ce soit au niveau de leurs déplacements, leur état de fatigue ou bien plus encore, vous avez de l’information intéressante pour commander vos troupes. Même dans un bureau, c’est une technologie bien pratique. Cela permet de voir qui est stressé et quelles sont les tâches les moins appréciées. Il est ensuite possible de fournir l’assistance utile à la personne concernée."

En pratique

Ces gadgets 'portatifs' ont gagné en popularité depuis un certain temps. BP en a déjà distribué aux membres du personnel de sa filiale d'Amérique du Nord. L’objectif est qu’ils s’engagent à adopter un style de vie plus sain. L'appareil monitore leur progrès et BP récompense les utilisateurs selon l’atteinte d’objectifs préalablement fixés.

Inconvénients

Même s’il y a des avantages à porter de tels accessoires, Mike Weston (CEO de Profusion) et Chris Brauer (Université de Londres) pointent aussi quelques inconvénients. Rassembler des données peut s'avérer payant, mais il est aussi très facile d’en abuser. Cette manière de procéder risque de semer la confusion entre travail et vie privée. Dès que de tels gadgets pourront aussi monitorer ce que vous faites à la maison, un patron aura vite fait de supposer que cela ait un effet sur vos prestations professionnelles et souhaitera que vous enregistriez également les activités de votre vie privée.

Brauer estime que les employeurs voudront disposer d’une sorte de tableau de bord avec lequel ils observeront leurs travailleurs en permanence. L’outil afficherait ce que les travailleurs font à tout moment, ce qui risque d’avoir un impact sur l’entreprise, sur leur travail et sur eux-mêmes. Selon lui, ce n’est pas encore à l'ordre du jour car de nombreux obstacles légaux, tant pratiques qu'éthiques, l’emporteront avant que les entreprises ne puissent disposer pleinement de ce système.

(eh/sc) Source : Express.be 

Plus d'info Santé , Comportement indésirable au travail , Lieu de travail , Médias sociaux , Stress , Heureux au travail , Equilibre vie privée/professionnelle , Gsm , Ordinateur et internet , Vie privée

28/10/2016