De la différence entre le perfectionnisme sain et le malsain

perfectionniste

Il y a plusieurs sortes de perfectionnisme. Avec des caractéristiques positives mais aussi négatives. Où se situe la différence entre le sain et le malsain ?

Dans son livre ‘Little Bets: How Breakthrough Ideas Emerge from Small Discoveries’ (ou comment des grandes idées émergent de petites découvertes), l’auteur Peter Sims explique que le perfectionnisme est une qualité lorsque cela répond aux objectifs du perfectionniste lui-même. Celui qui veut atteindre la perfection pour s’imposer auprès des autres, fait erreur selon lui.

Sain versus malsain

Concrètement, la différence entre le bon er le mauvais perfectionnisme est la suivante :

  • Le perfectionnisme qui vient de l’intérieur est sain. Il est motivé par des valeurs telles que la qualité, l’excellence. Les intéressés tendent à la perfection, au juste planning, à la bonne organisation. Ce n’est pas très malsain de l’attendre aussi des autres.
  • Le perfectionnisme guidé de l’extérieur est malsain. Il provient d’une pression parentale, style un effort à des fins de reconnaissance, la peur que nous fassions des erreurs ou d’autres facteurs externes. Dans un certain sens, ce n’est pas nous qui nous nous infligeons cette sorte de perfectionnisme mais bien les autres.

Positif versus négatif

En outre, le perfectionnisme peut être positif ou négatif. Le positif veille, par exemple, à ce que les prestations du perfectionniste soient plus élevées. Le perfectionnisme contient aussi des côtés négatifs, parce que cela peut être agaçant. Parfois un perfectionniste a des attentes énormes sur lui-même qu’il ne peut hélas réaliser, même avec la meilleure volonté du monde. Cela entraine désillusions et confusion.

(sc) - Sources : Express.be 

Plus d'info Workaholic , Développement personnel

14/08/2012