Contributions : tirez le maximum de vos déplacements domicile - travail

Tout comme la plupart des salariés belges, vous faites tous les jours la navette ? Sur base annuelle, cela engendre des frais considérable ! Quel que soit votre moyen de déplacement, vous pouvez récupérer une partie des frais via les contributions.

Combien ? Cela dépend du moyen de transport.

1. Votre propre véhicule

Par trajet, vous pouvez déclarer 15 centimes par kilomètre en frais professionnels. Concrètement, si vous habitez à 20 km de votre lieu de travail et que vous faites l’aller-retour 200 fois par an, alors vous pouvez rentrer 20 km x 2 trajets x 200 jours x 0,15 euro/km ou un total de 1.200 euros. Pour la plupart d’entre nous, ce sont les dépenses les plus importantes en termes de frais professionnels.

Bon à savoir : si vous pratiquez le covoiturage, vous pouvez aussi déclarer vos trajets, même si c’est votre collègue qui conduit et que vous lui payez moins de 15 centimes le kilomètre.

Attention : si le montant de vos frais réels est inférieur au forfait légal, mieux vous ne pas déclarer vos frais réels. Le montant du forfait dépend de vos revenus mais ne dépasse jamais les 3.790 euros.

A lire également : Quels frais professionnels peut-on déduire de ses impôts ? 

2. La voiture de société

Avant, cela ne valait presque jamais la peine de déclarer ses frais réels mais les règles relatives au véhicule de société ont pas mal changé.

La nouvelle formule ne tient plus compte de la distance entre le domicilie et le lieu de travail mais seulement du type et de l’âge de la voiture. En déclarant ses frais, on ne fait donc plus grimper le montant de l’avantage imposable.

Les frais professionnels se calculent de la même façon que dans le cas du véhicule personnel. Cependant, le montant déductible est plafonné au montant de l’avantage imposable indiqué sur votre fiche de salaire.

Quand le calcul des frais donne un total de 6.000 euros pour les trajets domicile – lieu de travail, mais que l’avantage imposable du véhicule de société ne s’élève qu’à 4.500 euros, vous pouvez seulement déclarer 4.500 euros.

Si l'avantage accordé par l'employeur n'est pas consenti à titre gratuit mais que vous intervenez vous-même financièrement, alors vous pouvez ajouter votre propre intervention au montant de l’avantage mentionné sur la fiche de salaire.

3. La moto

Pour la moto, les règles sont les mêmes que pour la voiture personnelle mais on peut déduire certains frais supplémentaires, notamment les frais d’équipements de protection (casque, pantalon, gants...).

4. Le vélo

Se rendre au boulot à vélo est fiscalement doublement intéressant : l’employé cycliste qui déclare ses frais peut déduire 21 centimes/km de trajet domicile-travail. En même temps, il peut recevoir un indemnité exonérée de 21 centimes/km.

5. Les transports en commun

Si vous utilisez les transports en commun pour vous rendre au travail, le remboursement de vos frais de transport par l’employeur est totalement exempt d’impôts. Attention : l’exonération n’est pas accordée automatiquement. Il faut la demander expressément dans votre déclaration en vous servant de la case IV de la rubrique A.10.b.

Toutefois, si vous justifiez vos frais réels dans votre déclaration d’impôt, l’indemnité devient entièrement imposable.

(wl/sdb) - Source : Standaard.biz 

Plus d'info Impôts

04/06/2013