Comment transformer la procrastination en un super-pouvoir ?

La procrastination. Presque tout le monde y a déjà été confronté. Pour certaines personnes, elle peut s'avérer plus problématique. Cependant, elles ne doivent pas désespérer car il existe différentes tactiques pour maîtriser la procrastination.

30 mai 2018

Partager

La plupart des gens se rendent bien compte que les conséquences de leur procrastination ne sont pas des plus agréables. Et pourtant, ils n'arrivent pas à s'en défaire. Une partie d'entre eux est particulièrement sujette à la procrastination : les perfectionnistes. Une personne voulant à tout prix parfaitement tout faire aura une peur bleue de faire des erreurs, ce qui la bloquera et ne lui permettra pas d'avancer. En revanche, les perfectionnistes sont souvent des âmes créatives et, par conséquent, des employés particulièrement prisés. Quelqu'un qui souffre de procrastination sait que sa personnalité perfectionniste à tout de même un certain potentiel. Le procrastinateur a juste besoin des outils nécessaires pour ne pas trop remettre à demain ce qu'il peut faire aujourd'hui. Voici une série de manières de procéder...

Surprenez votre cerveau en changeant rapidement d'avis

Si vous êtes perfectionniste, vous penserez toujours à la meilleure manière d'effectuer une tâche. Parfois consciemment mais également inconsciemment. Le temps que vous perdez ne sera pas utilisé pour la tâche proprement dite. Cela vous frustrera et vous commencerez à reporter à plus tard ce que vous deviez faire. Si vous avez l'impression que votre intérêt diminue, passez directement à une autre tâche que vous devez de toute façon effectuer. Agissez de façon spontanée sans trop prévoir à l'avance ce qui doit être fait. La préparation est une chose mais elle peut parfois faire perdre du temps au lieu d'en gagner. Remettez-vous au travail, sans trop réfléchir, et traitez cette 'commande tardive'. N'ayez pas peur d'agir spontanément, cela peut s'avérer tout aussi excitant que de travailler avec des deadlines.

Travaillez de courtes périodes

L'excuse typique des personnes qui aiment procrastiner est qu'elles travaillent mieux sous la pression. Elles considèrent vraiment qu'elles viendront plus rapidement à bout d'une tâche si elles disposent de moins de temps. A force de travailler à le dernière minute, n' y a-t-il pas un risque de dépasser les délais imposés ? Fixez-vous certaines limites et travaillez sous forme d'objectifs. Il vous reste un quart d'heure avant une réunion ou une demi-heure avant de prendre le train ? Mettez-vous au travail. Vous remarquerez soudainement que vous pouvez très bien vous concentrer facilement et rapidement.

Planifiez de vraies pauses dans votre routine quotidienne

Les perfectionnistes n'osent pas s'accorder trop de distractions. Celui qui postpose des tâches pense qu'il est préférable de ne pas faire de pauses afin d'éviter de perdre trop de temps. Le problème est que les gens confondent les pauses avec la perte de temps. Se connecter sur Facebook ou regarder par la fenêtre toutes les dix minutes ne résoudra pas les problèmes. Cela ne permet pas à votre cerveau de se reposer, que du contraire. Prendre dix minutes de break toutes les heures pour vous promener, faire quelques pas de danse ou écouter votre chanson préférée, voilà ce qui fera l'affaire. Dès que votre cerveau aura l'opportunité de se détendre, les idées les plus originales feront surface. Ces moments de déconnexion vous permettront de ne pas surchauffer et vous faciliteront la tâche quand vous devrez vous remettre à travailler.

Arrêtez-vous un instant et procédez à une analyse

Souvent, nous postposons des tâches parce que nous les trouvons difficiles pour telle ou telle raison. Se mettre la pression n'a aucun sens si vous évitez de vous poser la question suivante : pourquoi est-ce que je procrastine ? Arrêtez-vous un instant de travailler pour analyser précisément ce qui vous ennuie. Si vous vous donnez la peine de connaître les causes de votre comportement, vous parviendrez à remédier à cette problématique. Prendre de la distance permet souvent d'aller de l'avant. Vu que nous ne savions pas comment commencer notre article, nous avons d'abord écrit le reste du texte. Vous trouverez l'introduction ci-dessous.

Concentrez-vous sur la récompense

La plus grande crainte des personnes souffrant de procrastination est de manquer une deadline. Voilà la raison pour laquelle elles travaillent. Toutefois, cette crainte crée une pression négative et, par conséquent, un comportement d'évitement. Quelqu'un qui oublie de faire quelque chose se concentrera d'autant plus sur sa prochaine tâche et sera beaucoup plus stressé. La situation peut rapidement se transformer en spirale négative. Vous ferez mieux de vous concentrer sur les effets positifs : en terminant votre travail à temps, vous serez récompensé par l'attitude de vos collègues ou votre patron. En tant que créatif, vous veillerez à prévoir des petites récompenses personnelles qui vous permettront de lutter plus facilement contre la procrastination.


(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.