Comment réussir sa candidature en interne ?

Selon certains, un travailleur a plus de chances de décrocher un nouveau job quand il postule en externe qu’en interne chez son employeur actuel. Néanmoins, les candidats internes connaissent davantage le fonctionnement de l’entreprise et ont des profils intéressants, ce qui devrait leur donner une longueur d’avance. Alors, comment augmenter vos chances de succès en interne ?

14 août 2014

Partager

Lorsqu’ils établissent une offre d’emploi, les recruteurs cherchent principalement des candidats externes, de manière à pouvoir les accompagner tout au long du processus. Les collaborateurs en interne se montrant intéressés par une fonction se sentent moins soutenus et sollicitent donc plus facilement en externe. C’est une chance de perdue, tant pour l’entreprise que pour l'employé.


Dans certains cas, principalement dans les petites entreprises, il suffit d’une bonne discussion avec le responsable pour décrocher un nouveau poste. Mais généralement, un candidat interne doit suivre toute une procédure et se retrouve en concurrence avec des candidats externes. Cela semble évident de mettre en valeur un candidat interne, que l'on connaît généralement mieux, pour l'obtention d'un nouveau poste dans l’organisation. Encore faut-il avoir une vue réaliste des attentes du personnel en termes de carrière ainsi que des possibilités d’évolution offertes par l’entreprise. Il s'agit en réalité d'une responsabilité partagée : le département du personnel, le manager et le collaborateur doivent tous participer à l’effort commun. De votre côté, sur quels éléments pouvez-vous agir en tant qu'employé ?

10 conseils augmentant vos chances de décrocher un nouveau job au sein de votre entreprise

Ton informel mais professionnel

Le plus grand piège dans lequel vous pourriez tomber en postulant en interne est de penser qu'ils vous connaissent déjà. Que ce soit le cas ou non, soyez conscient qu’il s’agit d’une procédure de recrutement tout à fait normale. En effet, il vous reste encore à prouver que vous répondez aux exigences de la fonction pour laquelle vous postulez.


En d’autres mots, vos qualités doivent satisfaire les compétences requises. Tout comme pour une candidature externe, vous illustrerez vos traits de caractère et vos compétences dans votre lettre de candidature. Même si vous travaillez pour la même entreprise, il est préférable d’utiliser un ton formel lorsque vous ne connaissez pas le responsable du recrutement.

Si vous connaissez la personne de contact - il s'agit par exemple d'un collègue direct ou du responsable d’un département avec lequel vous collaborez régulièrement - le formalisme de vos propos paraîtra quelque peu distant ou froid. Veillez dès lors à être un petit peu moins formel tout en restant professionnel.

Comportez-vous comme s’ils ne vous connaissaient pas

Rédigez votre lettre de motivation et votre CV en vous imaginant qu’ils ne savent rien sur vous. Des aspects que vous considérez comme évidents peuvent être tout à fait neufs pour les recruteurs. Ecrivez votre lettre en vous convainquant que vous êtes la meilleure personne pour la fonction et montrez combien vous êtes motivé par ce nouveau challenge. Titillez le lecteur pour qu'il découvre une de vos facettes qu’il n'aurait jamais soupçonné.

Vous êtes un "initié" par rapport aux candidats externes, tirez-en parti

Positionnez vos connaissances de l’organisation et de la culture d’entreprise à leur juste valeur. C'est à vous de les souligner et de les mettre en évidence. Faites admettre à votre recruteur que personne d'autre que vous n'est mieux placé pour comprendre les défis de l’entreprise. Vous avez une longueur d’avance, alors convainquez-en votre employeur et faites part de votre motivation à grandir au sein de l’entreprise.

En tant que candidat interne, vous bénéficiez d’un à priori favorable. En effet, pour l’employeur, déplacer un collaborateur est plus intéressant que d’engager quelqu’un provenant de l’extérieur. C’est non seulement meilleur marché, et l’intégration prend moins de temps car vous seriez directement opérationnel.


Lorsque vous postulez en interne, vous vous trouvez en position idéale pour recueillir toutes les informations nécessaires. Vos contacts peuvent vous renseigner sur la fonction, le département, les développements actuels, les plans d’avenir, etc. D’accord, ce n’est pas toujours facile : vous n’avez pas forcément envie de confier en toute transparence les raisons de votre candidature. Sachez que certains collègues sont connus pour leur discrétion, et que vous pouvez leur demander des renseignements sans que cela ne s'ébruite.

De plus, la personne de contact mentionnée dans l’offre d’emploi est aussi apte à répondre à vos questions. Evitez cependant de lui téléphoner sans savoir exactement les sujets que vous allez mentionner. Cela vaut d’ailleurs aussi pour les candidats externes.

Demandez du support à votre chef

Impliquez les personnes clés : elles vous serviront d’ambassadeurs, ce qui pourrait accroître sérieusement vos chances d'être l'heureux élu. Lors de votre démarche, certaines personnes sont à avoir de votre côté : votre chef actuel, vos futurs supérieurs, et les RH.

En vous projetant à temps sur vos objectifs de carrière, c'est-à-dire bien avant qu’un poste ne se libère, vous maximiserez vos chances d'évoluer positivement. Soyez également réaliste, et veillez à ce que vos ambitions soient raisonnables. En effet, elles déterminent aussi vos probabilités de réussite.

Vous avez une relation ouverte avec votre manager ? C'est parfait. Il n'hésitera pas à vous accompagner dans l’évolution de votre carrière, et vous servira de référence en interne si nécessaire. Il pourra même vanter vos mérites lorsque de nouvelles opportunités ou positions se présentent dans votre département.

Ne postulez que si vous avez des chances de succès

Ne postulez pas si vous craignez d’avoir un refus, si vos compétences ne correspondent pas au profil recherché, ou si vous venez de rejoindre l’entreprise. Solliciter pour une nouvelle fonction après à peine 7 mois peut sembler étrange. Vous pouvez naturellement avoir une bonne raison de le faire mais, généralement, cela n'est pas bien compris ni apprécié. Après deux ans d’activité, il est plus facilement compréhensible qu’un collaborateur veuille relever de nouveaux défis.

Prenez votre candidature au sérieux

Même si ce n’est "que" en interne, préparez votre entretien de sélection et entraînez-vous avec l'aide d'un proche. Tout comme pour d’autres tests, une bonne préparation fera la différence. Actualisez votre CV, illustrez-y concrètement toutes vos expériences pertinentes. Réfléchissez ensuite aux questions que l’on pourrait vous poser, et pensez bien à la valeur ajoutée que vous avez à offrir. Ce sont vos compétences personnelles qui garantiront à votre employeur un retour sur investissement. Les candidats internes estiment généralement qu'il est inutile se vanter de leurs qualités auprès de leurs interlocuteurs. Que du contraire, ils doivent les mettre tout autant en avant que les candidats externes. L’objectif reste toujours de montrer son enthousiasme et de laisser une bonne impression après son entretien.

Impliquez votre réseau en interne

En conversant avec votre réseau, vous cernerez mieux les attentes du manager auprès duquel vous sollicitez. Connaissant le fonctionnement du département, vous pourrez vous rendre compte si vous correspondez bien au contexte de travail. Vous en aurez une image réaliste et pourrez obtenir les informations nécessaires sur les recruteurs et les personnes clés liées à votre candidature.

Se construire un réseau demande du temps, de l’énergie, mais est quelque chose de très précieux. Etablir de bonnes relations en face to face, par téléphone ou même par mail avec des collègues plus lointains n’est jamais perdu. Que du contraire, vous aurez une source d'information à portée de main, des interlocuteurs avec qui échanger des données utiles, que demander de plus pour construire votre réputation ?

Informez votre supérieur

Il est toujours bénéfique de parler à votre supérieur hiérarchique de vos attentes en termes de carrière. Le jour où vous commencerez à postuler, ce dernier sera tôt ou tard mis au courant de votre démarche. Prenez les devants, cela fait preuve de plus de franchise. Si vous ne vous sentez pas bien à votre poste actuel et qu’il n’y a pas de conflit, vous pouvez expliquer que vous cherchez quelque chose d'autre. Si vous veniez à décrocher le poste, il ne serait pas surpris et digérerait la pilule plus aisément.

N’oubliez pas que vous restez au sein de l’organisation et avez tout intérêt à être direct. Dans un monde idéal, un chef parfaitement au courant de vos objectifs de carrière ne pourrait qu’applaudir votre ambition.

Ne dites rien à vos collègues

Faire de son patron un allié est intelligent. Par contre, par prudence, gardez vos collègues en dehors du processus de recrutement, du moins au début de celui-ci. Ne mettez dans la confidence que les personnes en qui vous avez entièrement confiance.

Gardez la tête froide en cas de refus

Pour autant que votre employeur soit bienveillant, vous aurez droit à une explication en cas de refus, le plus souvent de manière orale. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez demander d’en obtenir les raisons. Cela vous aidera dans vos démarches futures, qu'elles soient internes ou externes. Soyez aussi professionnel que possible, acceptez le feedback, et ne vous montrez pas vexé. Faites la part des choses, le présent refus ne porte que sur un nouveau poste, vous êtes toujours assuré de votre fonction actuelle.


En cas d’échec de votre candidature, n’allez surtout pas vous en plaindre au sein de votre équipe et ne prestez pas moins bien pour autant. La pire des chose serait, si vous connaissez le candidat choisi, de commencer à le dénigrer. Acceptez plutôt votre échec, et regardez l’avenir avec positivisme.

(EH)(SC) Sources : www.assistantplus.com, www.carrieretijger.nl, www.sollicitatiedokter.nl, www.intermediair.nl 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.