Comment passer sa colère auprès du chef de façon professionnelle ?

Au travail, l’état de frustration est parfois compréhensible. Il atteint d’ailleurs la plupart d’entre nous. Mais cela ne doit pas entraîner de réactions soudaines et démesurées comme la démission. De nombreuses situations peuvent en effet être résolues si l’on prend le temps d’en parler au patron.

28 février 2012

Partager

Du collègue qui vole vos idées aux clients qui dérobent vos stylos, les frustrations peuvent venir de toute part. Les évacuer peut résoudre certains problèmes, spécialement lorsque cela est fait dans une optique professionnelle. De plus, un chef ne peut vous aider à régler ces problèmes qui vous déstabilisent s’il n’est pas au courant de l’existence même de la chose. Exprimez-vous et gagnez en tranquillité d’esprit !

6 règles pour vider son sac au patron en bonne et due forme

1. Demandez un moment pour parler.
La meilleure façon de vider son sac est de le faire en privé, dans un bureau ou dans une salle de réunion. Tout le monde n’est pas obligé de savoir que vous avez un problème avec votre collègue Nicolas.
Vous devrez peut-être planifier cette entrevue à l’avance de sorte à ce qu’il puisse vous accorder toute l’attention nécessaire. En d’autres termes, ne courrez pas dans son bureau en criant votre rage.

2. Donnez des exemples concrets de ce qui vous ennuie
Préparez à l’avance une liste des problèmes que vous rencontrez avec telle personne ou telle situation. « Nicolas a pris tout le crédit pour un rapport sur lequel il n’a même pas travaillé. Voici la présentation que j’avais faite sur mon ordinateur. Vous pouvez voir qu’elle a été faite alors qu’il n’était même pas au bureau. »

3. Expliquez pourquoi cela vous affecte vous et la société
« Nicolas arrive toujours en retard et part plus tôt ». C’est un fait, mais ce ne sont pas vos oignons. A moins, bien entendu, que cela impacte des projets sur lesquels vous êtes impliqué ou que cela vous concerne pour une raison autre. S’il arrivait à l’heure, par exemple, la présentation du rapport aurait pu être faite la semaine dernière. Vous n’auriez pas dû réclamer un délai supplémentaire. Soyez clair et précis sur la façon dont cela se répercute sur l’entreprise, ou vous passerez pour quelqu’un qui ne parle qu’en son nom propre.

4. Offrez votre aide
Demandez si vous pouvez faire quelque chose pour résoudre la situation. Portez-vous volontaire si votre patron vous demande de penser à des solutions. Si vous y avez déjà réfléchi, proposez-les en réponse à la question. Après tout, vous souhaitez travailler dans un environnement productif et sans accrocs. Vous vous impliquez pour que les problèmes soient résolus. C’est ce qui différencie un bon employé d’un grand employé.

5. Remerciez-le de l’attention portée
Votre chef a un emploi du temps bien rempli. Le fait qu’il vous ouvre sa porte pour vous écouter peut vouloir dire beaucoup. Faites-lui savoir que vous avez apprécié cela.

6. Faites un suivi
Gardez une trace de tout changement – ou de tout manque de changement – depuis que vous avez vidé votre sac. Tenez votre chef au courant.

Derniers conseils
Restez toujours professionnel. Votre objectif premier est la résolution du problème. Vous ne voulez pas que ces quelques minutes montrent à votre chef combien vous pouvez être une tête brûlée.
N’accourrez pas vers votre patron lorsque vous êtes en furie. Calmez-vous et demandez-lui quelques minutes une fois que vous êtes à même de communiquer de façon rationnelle, d’une voix posée.

Source : eHow.com
(jt)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.