Amical et serviable ? Oubliez votre promotion !

Les personnes agressives et égoïstes obtiennent plus rapidement des promotions que celles qui choisissent une approche amicale et serviable. C’est le résultat d’une étude menée par la Kellog School of Management (USA).

Les chercheurs de cette école, située dans l’Illinois, ont voulu savoir quels types de personnes étaient associés au pouvoir et au leadership. Au cours de leurs expériences, les scientifiques ont notamment réparti les individus en plusieurs groupes, donnant à chacun une somme d’argent à gérer. Au sein des groupes, certains préféraient garder l’argent pour eux, d’autres le partager dans un pot commun. Les résultats ont montré que ces derniers sont les plus populaires du groupe grâce à leur personnalité sympathique. Mais qu’ils sont également considérés comme faibles et crédules.

Domination

Ceux au comportement dominant et agressif sont en revanche perçus comme des individus ‘alpha’. Le co-auteur de l’étude, Robert Livingston explique en effet qu’en « tant qu’êtres humains, nous sommes conditionnés à répondre à la domination. Etre égoïste vous donne une apparence de domination, et être dominant vous confère plus naturellement un statut de leader, surtout quand de la compétition est en jeu. Dans leur subconscient les gens tirent les conclusions suivantes : gentillesse égal faiblesse.»

Corruption

Pour le Dr Livingston, cette tendance à associer agressivité et leadership est une des raisons de la corruption : « les personnes qui sont plus à même d’êtres morales, gentilles et sociales sont moins à même d’être élu aux rôles dominants. Cela augmente la probabilité de corruption et malfaisance car nous avons de mauvaises personnes aux postes clés. »

Une chose est sûre : la bonté n’a jamais payé. Déjà, au VIème siècle avant notre ère, Confucius nous prévenait : « agis en gentillesse, mais n’en attend pas reconnaissance. »

Plus d'info Gagner plus / moins

06/12/2011