Comment la 1ère Dame de France concilie-t-elle maternité et travail ?

Carla Bruni se la coule douce. Elle a 43 ans et va bientôt mettre au monde son deuxième enfant. Comment voit-elle ses obligations professionnelles ?

Carla s’occupe de sa fondation. Elle y consacre du temps mais sa vie est assez tranquille. Elle s’occupera bientôt du nouveau né. « Je n’ai pas une vie difficile. Quant aux obligations dues à la fonction de mon mari – il n’y en a pas tant que ça -, je m’y plie bien volontiers. En tant qu’épouse de Nicolas Sarkozy, je suis très aidée », dit-elle. Il est vrai que Carla Bruni n’est pas mère célibataire et caissière à Franprix.

Mais comment voit-elle la vie professionnelle de la française ‘moyenne’ ? 

90% de ses concitoyennes doivent se lever à l’aube, prendre les transports en commun à six heures du matin et sont soumises aux restrictions du congé de maternité. Carla Bruni : « Ce sont là les vraies contraintes des femmes d’aujourd’hui. »

Le seul truc qui pourrait ennuyer Carla Bruni, c’est la violence d’une campagne présidentielle. Et encore… « La férocité des humains, je la connais depuis la maternelle. La position du président de la République suscite évidemment les passions les plus extrêmes. […] Pour certaines, cette situation serait peut-être impossible à vivre. Moi c’est me plaindre et jouer le rôle de victime qui semble impossible, voire obscène. Ce n’est pas la politique qui est féroce, c’est la vie. »

Maternité et crise ? 

Une période de crise doit-elle freiner la maternité ? « Je ne pense pas qu’on fasse un enfant en se posant des questions, a expliqué Carla Bruni-Sarkozy. Il arrive plutôt dans une sorte d’inconscience heureuse et c’est ainsi depuis la nuit des temps. Nous sommes dans un contexte de crise, mais si la reproduction humaine était liée à la perspective d’une vie parfaite, nous ne serions pas là, ni vous ni moi, pour en parler. Je pense que l’instinct de survie se manifeste aussi avec le désir d’enfant. »

Source : voici.fr 

06/10/2011

  • 06 octobre 2011