Comment entretenir des chaussures à 5.000 euros ? Voici la 'School for Butlers'

La School for Butlers and Hospitality s’est ouverte à Bruxelles. Celle-ci vous apprend toutes les ficelles du métier de majordome.

Depuis quelques années, vous pouvez suivre une formation de majordome à Bruxelles auprès de la School for Butlers. L’école vient d’être reconnue par le prestigieux institut londonien City & Guilds.

Les séries télévisuelles britanniques nous l’apprennent quotidiennement, tout bon majordome repasse le journal chaque matin avant de le distribuer aux hôtes de la maison. Cela a bien sûr évolué entretemps, sourit Vincent Vermeulen, Directeur la School for Butlers : "Depuis quelques années, les journaux se lisent sur iPad, il n'est donc plus question de repassage. Mais le rôle du majordome reste encore et toujours le même, comme au temps de Downtown Abbey où il se devait d'organiser l’intendance ainsi que la gestion du personnel de maison."


La School for Butlers and Hospitality a fait ses débuts à Bruxelles en 2013. Depuis, elle en est déjà à sa quatrième formation. Celles-ci durent quatre semaines et ne peuvent accueillir que dix participants maximum. La formation consiste en un mix de théorie, de pratique et de visites en entreprise, et est dispensée par des professeurs fixes et invités. L’aspirant majordome est formé à tous les aspects du métier. Dans la partie ‘valet’, par exemple, il apprend comment gérer une garde-robe d’une main de maître. Comment faire par exemple pour entretenir des chaussures à 5.000 euros ?


De plus, le candidat majordome apprend tout de même comment repasser un journal. Sans oublier des formations au niveau des produits de luxe, de l'alimentation, des boissons ainsi qu’en matière de sécurité qui sont également prévues. Les candidats s’exercent par ailleurs à accomplir leur mission à bord d’un véritable jet privé. Les ressources humaines sont également une part importante du cursus, car le majordome est aussi un manager d’équipe.

Discrétion

La formation de majordome comprend un volet psychologique, nous apprend Vincent Vermeulen : "On vous apprend comment dresser une table, mais il faut aussi avoir d’autres qualités. La discrétion et le don de l’organisation sont indispensables, de manière à pouvoir garder les pieds sur terre. En effet, les majordomes sont immergés dans des milieux qui font rêver, cela ne doit pas pour autant leur monter à la tête. Cette partie de la formation est très importante, même si vous n’allez pas forcément travailler en tant que majordome."


Le coût de la formation s’élève à 6.980 euros, repas et sorties inclus. Ce n’est pas bon marché, consent Vincent Vermeulen. Mais un diplômé récupère rapidement son investissement. "En commençant comme majordome sur un yacht, vous gagnez déjà 2.500 euros nets par mois, sans compter les avantages extralégaux. En Belgique vous pouvez compter sur 4 000 à 5 000 euros nets plus avantages." Les élèves ayant fini leurs études sont directement entrés dans l’intendance de maisons particulières ou dans de grandes entreprises. Certains ont même lancé leur propre société d’hospitality.


Pour être reconnu officiellement, l’école bruxelloise a fait valider son programme par l’institut de formation londonien City & Guilds. "Notre cursus correspond en grande partie à leur programme", détaille Vermeulen. "Ils sont venus contrôler notre mode de fonctionnement à deux reprises pour voir si nous satisfaisions à leurs exigences de qualité. Le fait que notre formation soit à présent reconnue augmente les chances d’engagement de nos étudiants à l’étranger."


(EH) (SC) 

Plus d'info Diplômes , Jobs d'avenir , Jeune diplômé , Formation , Développement personnel

19/01/2017