Comment composer avec un boss plus jeune que soi ?

Les supérieurs sont de plus en plus jeunes. Un phénomène auquel contribue la forte évolution technologique. Mais il n’est pas toujours simple d’avoir quelqu'un de plus jeune que soi comme patron. Comment pallier au mieux à cette tendance ?

28 juillet 2017

Partager

La nouvelle génération de managers est généralement plus jeune que ses membres du personnel. Quelque 38% des travailleurs ont un chef plus jeune qu'eux, et ce n’est pas un cliché avec lequel la plupart des collaborateurs sont particulièrement à l’aise. Là où les gens accédaient auparavant à des postes supérieurs aux alentours de 50 ans, des jeunes les occupent à présent dès la vingtaine ou la trentaine. Mais que fait-elle donc de mieux, cette nouvelle génération ?

Evolution technologique

La jeune génération de managers reconnaît la valeur des médias sociaux et du 'contenu social'. Ce sont souvent des adeptes de la première heure réussissant surtout à naviguer sans relâche à travers ce monde technologique turbulent et en mouvement perpétuel. Les plus anciennes générations tentent de relativiser l’utilité de ces nouvelles évolutions technologiques et restent parfois trop longtemps dans leur zone de confort. Ils ne sont pas toujours au fait des nouveaux gadgets et restent à la traîne en matière de compétences techniques pourtant utiles.

Manager autrement...

Quels changements cela apporte-t-il ? Avec cette nouvelle génération de managers, le visage du patron mais aussi la manière de manager changent. La nouvelle génération fera davantage usage des dernières tendances en matière de communication mobile. Elle optera pour une communication en ligne, rapide et synthétique, là où la génération plus ancienne préférait des entretiens en face to face.

... mais comment composer avec ces nouveaux chefs ?

Ces changements peuvent aussi amener les plus anciens à se sentir mal à l’aise dans leur environnement de travail. Les auteurs de l'ouvrage 'Rapprocher les générations : comment amener les Radio Babies, les Boomers, la génération X et la génération Y à travailler ensemble et à réaliser davantage de projets' conseillent à ces travailleurs de solliciter une discussion ouverte avec leur nouveau chef.

Lors de celle-ci, ils peuvent indiquer au patron que la transition leur est difficile et exprimer en détails ce qui les rend mal à l’aise. Les auteurs conseillent aussi de ne pas réagir de manière purement négative au changement dans la façon de communiquer. Il vaut mieux oser aborder les difficultés et s’ouvrir aux avantages et opportunités qu'elles présentent. Peut-être des workshops ou des formations pourraient être utiles ? Quelles sont les options utiles à apprendre ? Quand opter pour Whatsapp, un sms, ou un e-mail ?

Un chef reste un chef

Les plus anciens membres du personnel s’attendent souvent au respect automatique et comptent pouvoir continuer à travailler à leur manière. Ils pensent généralement que le jeune chef doit les accompagner ou les conseiller, alors que c’est rarement le cas. Que leurs intentions soient bonnes ou non, le chef reste le chef. Le respect doit se mériter et l’autorité doit être respectée.

Le nouveau patron utilise peut-être d’autres méthodes, sa communication est un peu plus détendue, il paraît sorti tout juste des jupes de sa mère… Les nouveaux supérieurs ont leur propre style qu’ils s’attacheront à implémenter. Il est important pour ces derniers qu’ils soient pris au sérieux. Peu importe que le junior ait pu gravir les échelons aussi vite et accéder à une belle position par copinage ou en travaillant dur. Si le respect mutuel et celui de l’équipe sont assurés, le rythme de croisière sera vite trouvé.

(eh/sc) - Sources : Hrsquare.be / Forbes.com 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.