Comment ces 8 métiers ont-ils bien pu exister ?

Vous êtes-vous déjà plaint de votre travail ? Vous aviez certainement de bonnes raisons de le faire. En examinant les métiers ci-dessous, vous vous rendrez compte que vous avez tout de même beaucoup de chance. Oui, ces fonctions ont bel et bien existé un jour.

18 octobre 2018

Partager

1. Employé dans une mine d’argent

Si vous voulez gagner votre vie en tant qu'étudiant, vous pouvez travailler pendant les vacances mais vous devez avoir au moins 16 ans. A l’époque, tout le monde était autorisé à travailler, et ce notamment dans les mines d'argent. Vous n’y trouviez aucun adulte mais bien des enfants allant chercher l’argent à mains nues. En sachant que l'espérance de vie dans une mine était d'à peine trois mois, cela en dit long sur les conditions de travail auxquelles les mineurs étaient confrontés.

2. Le 'stercorarius'

Le mot 'stercorarius' vous fait sans doute penser à un dinosaure mais, malheureusement pour vous, il n’en est rien. Le terme 'stercorarius' date de l’époque où la ville de Rome possédait un vaste réseau d'égouts permettant d'évacuer les matière fécales. La tâche du 'stercorarius' était de collecter les excréments afin de les vendre aux agriculteurs qui les utilisaient comme fumier pour leurs cultures.

3. Le porteur de trône

Aimeriez-vous que quelqu’un vous porte à mains nues ? Une telle profession existait presque littéralement à l’époque. Le porteur de trône était un esclave qui transportait des femmes, puis des hommes, confortablement installés sur leur trône ou leur couchette. De nos jours, ce métier est encore présent sous une forme quelque peu différente : un groupe d'hommes a été formé pour porter la Sedia Gestatoria papal. Ce trône mobile permet de transporter le Pape et de le rendre plus facilement visible par la foule.

4. Le planificateur d'orgie

Le planificateur d'orgie avait un métier atypique mais passionnant. Son travail ? Organiser des soirées pour des personnes fortunées. Il devait plus précisément fournir de la bonne nourriture, de la bonne musique, un endroit somptueux et des femmes plus belles les unes que les autres. Vous pouvez dès lors imaginer la tournure des évènements.

5. Le clown funéraire

Vous avez peur des clowns ? Ils étaient présents même lors des enterrements. Le clown funéraire était payé pour jouer le rôle de la personne décédée, danser et raconter des blagues. Les Romains étaient persuadés que cela plairait aux esprits et apporterait de la joie aux vivants. Lors des funérailles, le clown funéraire courait autour du cercueil et racontait des blagues accompagné d’un autre collègue. Avez-vous dit 'étrange' ?

6. Le chasseur de chiens

Au 16ème siècle, beaucoup d'Anglais avaient un chien. Aujourd'hui, votre chien vous attend tranquillement chez vous lorsque vous vous absentez. A l’époque, les chiens suivaient en permanence leurs maîtres, et ce même lorsqu’ils allaient à l’église. Tout le monde sait à quel point les chiens peuvent être imprévisibles et commencer à courir ou aboyer pour un rien. Cela peut s’avérer gênant si le prêtre est en plein sermon. Le chasseur de chiens devait donc s'assurer qu'aucun chien ne s'approche de l'église. Les personnes les plus douées en la matière percevaient un beau salaire, un fouet ainsi qu’un lopin de terre.

7. Le chercheur de cadavre

La science a connu d’énormes progrès au fil des siècles. A l’époque, les écoles de médecine avaient besoin de corps humains pour effectuer des expériences. La tâche des 'chercheurs de cadavres', également appelés 'voleurs de cadavres', était de trouver des personnes récemment enterrées et de les extraire de leur tombe. Leur mission était de retirer les corps sans toucher aux objets de valeur tels que des bijoux. Oter un cadavre de sa tombe était tout à fait légal pour autant qu’aucun objet de valeur ne disparaisse. Dans le cas contraire, ils se seraient rendus coupables d'une infraction pénale. Avec l’anatomy act de 1832, ce métier macabre a immédiatement été interdit.

8. Le réveilleur de rue

Vous êtes-vous déjà demandé comment les gens se levaient à l’heure avant l’apparition du réveil ? Grâce au réveilleur de rue qui se promenait avec une longue perche pour frapper à toutes les fenêtres. Il n'était pas question de tenter de grappiller quelques minutes de sommeil.

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.