Collaborer entre départements : connaissez-vous les projets pizza ?

"Nos projets pizza ont amélioré la collaboration entre les différents départements" (Lien Byttebier, responsable RH chez Accent).

"Si vous ne pouvez pas nourrir une équipe avec deux pizzas, c'est qu’elle compte trop de membres". Telle est la devise de Jeff Bezos, CEO de l’entreprise Amazon. Celui-ci a été une source d’inspiration pour le bureau de sélection et de recrutement Accent qui a décidé de mettre en place une stratégie de collaboration entre ses différents départements : les projets pizza. "La communication interne s’est considérablement améliorée".

"Une 'équipe pizza' typique se compose de quatre à cinq personnes. Il y a donc certains 'grands mangeurs' ", explique en souriant Lien Byttebier, responsable RH chez Accent. Le but est de faire penser les employés à travers leur département et en fonction de l'entreprise. "Auparavant, nous avions des projets dont s’occupaient entre vingt et trente personnes. Dans la pratique, il y avait quelques leaders et d’autre qui tentaient d’apporter leur pierre à l’édifice mais n’y parvenaient pas. Les équipes étaient souvent trop grandes", explique Lien Byttebier.

Parrainage

Accent a donc décidé de penser d’une autre manière en créant des équipes plus petites comprenant quinze travailleurs issus de départements différents avec un champ d’action précis et une série de responsabilités. Ils s’attardent chaque fois sur des thèmes affectant différents départements. Lien Byttebier donne un exemple. "Dans notre contrôle de crédit, nous recevons parfois des plaintes de clients. Celles-ci peuvent avoir des origines diverses. Il se peut que les accords lors de ventes manquaient de clarté, qu’un consultant ait presté plus d'heures supplémentaires que prévu, que la législation sociale ait ajouté des primes à une facture ou encore que le service de comptabilité ait utilisé un ancien ou mauvais numéro de TVA."

En résumé, de nombreux projets dans une entreprise touchent à différents secteurs. Vous les traiterez le mieux en collaborant avec tous les départements. L’autonomie est très importante, insiste Lien Byttebier. "Nous veillons à mettre en place un système de parrainage au sein de l'équipe pizza, à lui allouer un certain budget et à assurer un suivi de la part de la direction", poursuit-elle. "De plus, les attentes en matière de résultats finaux sont limpides en raison de bases claires et solides. Chaque trimsetre, les membres de l'équipe présentent ce qui a été réalisé. "Les projets sont généralement d’une durée relativement courte  mais, si nécessaire, ils peuvent durer plus longtemps."

(eh/jy) – Source : MARK Magazine 

Plus d'info Réunions , Collègues , Patrons , Travail d'équipe

18/09/2017