Chercher un job sans inquiéter son employeur ni ses collaborateurs

Vous êtes activement à la recherche d’un autre job ou votre départ est imminent ? Mieux vaut procéder discrètement, sans éveiller les soupçons de vos actuels collaborateurs ou de votre patron.

Comment ? Les experts de Capital.fr donnent leurs conseils...

L’exclusion, un cauchemar

Même dans le meilleur des cas, l’annonce d’une démission perturbe l’équipe, qui s’interroge à propos de l’organisation, à propos du remplacement de leur collaborateur, etc. Mais on peut s’attendre à des réactions plus graves : être exclu de certains projets, ne plus être invité à des réunions, ne plus recevoir de mails ou certaines informations. Ce genre de rejet, parfois même accompagné de brimades quotidiennes, de la part d’un supérieur ou de la part de collègues avec qui on entretenait pourtant une bonne relation de travail, rend insupportables les dernières semaines dans la boite.

Evitez ce type de scénario et suivez plutôt ces conseils...

1. Partagez uniquement vos coordonnées personnelles

Pour l’envoi de vos candidatures, n’utilisez jamais votre e-mail professionnel. L’usage du téléphone du bureau est à proscrire : si on vous rappelle à ce numéro et que la ligne est déviée, c’est votre chef actuel qui risque de décrocher ! Autre menace : l’imprimante commune car vous n’êtes pas à l’abri d’un bourrage papier ou d’un oubli de document sur l’appareil.

2. Ne rompez pas la routine

Vos collaborateurs connaissent vos habitudes et certains changements risquent de les alerter. Exemples :
- Pendant la pause de midi, ne vous cachez pas derrière votre écran si les repas entre collègues sont la règle.
- Evitez les changements d’horaire répétés.
- Vous avez réussi à vous rendre à un entretien ? N’arrivez pas en costume au bureau après si vous êtes un habitué du style décontracté.
- Quitter l’étage plus souvent pour passer des appels personnels.
- Refuser un dossier en pensant que vous ne pourrez peut-être pas le mener à terme.
- Intensifier soudainement son activité sur un réseau professionnel comme LinkedIn.

3. Maintenez votre engagement

Vos rêves d’un autre avenir professionnel ne doivent pas vous empêcher de rester impliqué dans votre travail. N’oubliez pas que vous êtes encore lié par un contrat de travail et que la loyauté constitue une valeur essentielle de la vie en entreprise.

4. La transparence : votre joker

Vos collègues ont fini par comprendre ou vous avez un doute ? Jouez la carte de la transparence. La plupart comprendront votre envie de relever d’autres défis. C’est normal après plusieurs années de service sans réelles perspectives d’évolution.

En justifiant votre choix, n’insistez pas sur les frustrations qui expliquent votre départ. Quittez votre patron et votre entreprise en bons termes car on ne sait jamais ce que demain nous réserve et vos chemins se croiseront peut-être encore un jour.

(sdb) - Source : Capital.fr 

 

Plus d'info Job-hopping , Démission

06/09/2013