Check-list avant de donner sa démission

Démissionner, oui, mais pas de départ intempestif ! On ne quitte pas son job sur un coup de tête. Et puis, il faut y mettre les manières pour que l’opération soit sans douleur… Check-list des choses à prendre en compte avant d’agir et des faux-pas à ne pas commettre ...

5 février 2015

Partager

Démission : vraiment prêt ?

À faire

  1. Donnez votre démission avec élégance : prenez soin à la fois de ne pas prendre votre employeur par surprise et de ménager sa susceptibilité.
  2. Adressez de préférence votre lettre de démission au service du personnel sauf si d’autres règles sont en vigueur dans l’entreprise. Vous avez trois manières légales de le faire : donner votre lettre de démission en mains propres (en demandant de signer un accusé de réception), envoyer une lettre recommandée ou par huissier.
  3. Informez votre supérieur en même temps, de préférence de vive voix et donnez-lui copie de votre lettre de démission.
  4. Rédigez votre lettre de démission dans un style bref et objectif. Mieux vaut sur la lettre ne pas entrer dans les détails du pourquoi de votre démission. Vous pourrez toujours oralement en fournir l’explication à vos supérieurs et collègues.
  5. Veillez que votre période de préavis soit la plus « indolore » possible : proposez éventuellement votre aide à la personne qui prendra la relève, sans faire de promesse que vous ne pourrez pas tenir.
  6. Préparez-vous à une réaction émotionnelle de votre employeur : certains sont capables de vous demander de quitter immédiatement l’entreprise sans prester votre préavis.
  7. Assurez-vous d'obtenir tous les bonus et les primes, y compris les congés payés et primes de fin d'année.
  8. Si votre patron exige un entretien de départ, acceptez-le. Mais évitez — même si vous êtes en colère — de critiquer votre supérieur ou vos collègues.
  9. Mettez en place une stratégie qui vous permette de rester en contact avec vos collègues et votre ancien patron : mieux vaut les conserver dans votre réseau professionnel en cas de difficultés sur le marché du travail.
  10. Concentrez-vous sur vos missions principales et laissez les tâches moins importantes à votre successeur ou votre patron.
  11. Envoyez un mail d’au revoir à votre patron et à vos collègues. Ce geste permet d’adoucir la nouvelle de votre départ et de conserver de bons rapports avec l’entreprise.

À proscrire

  1. Agir sur un coup de tête ! Réfléchissez bien avant de donner votre démission. Supprimer tous les fichiers personnels de votre ordinateur au cas où votre employeur vous demanderait de partir immédiatement.
  2. Dire ou faire quelque chose que vous pouvez pourriez regretter plus tard. Si vous n'avez rien de bon à dire, ne dîtes rien.
  3. Couper les ponts avec vos collègues et votre patron. Essayer de rester en bons termes.
  4. Disparaître du jour au lendemain. Continuez votre travail consciencieusement jusqu’au dernier jour.
  5. Ne donner aucune explication à votre employeur sur votre départ. Dites-lui simplement les raisons de votre départ et remerciez-le pour l’expérience et les opportunités qu’il vous a données.
  6. Vous culpabiliser pour votre démission. Si cela reste un moment difficile, gardez en tête que c’est pour un mieux que vous passez par là.
  7. Se vanter de votre nouvel emploi et du salaire qui va avec auprès de vos collègues.
  8. Commencer à discuter d’une contre-proposition avec votre employeur actuel. Si elle est pertinente, acceptez-la et sinon, expliquez les raisons de votre départ.

(fr) - Sources : Jobs.aol.com

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.