Ce collègue antipathique, puis-je m’en faire un ami ?

S’entendre avec tout le monde au bureau est loin d’être facile. Il faut dire qu’il nous arrive parfois de nous laisser submerger par des sentiments négatifs, ce qui nous demande de l’énergie et nous en rend trop peu en retour. Voici quelques conseils pour changer vos rapports et votre attitude avec les autres.

18 mai 2018

Partager

Nous ne pouvons jamais contrôler comment les autres vont réagir. En revanche, nous pouvons choisir la manière dont nous les traitons. Cela peut paraître unilatéral, mais les effets sur nos relations peuvent être plus importants que nous ne le pensons. Vous êtes souvent amené à collaborer avec des personnes ou des collègues antipathiques ? Parcourez dès lors les conseils ci-dessous…

1. Découvrez pourquoi vous vous entourez de telles relations

Vous n’êtes entouré de personne ? Lire ce qui suit sera une perte de temps. Si par contre, vous voulez maintenir une atmosphère de travail agréable ou nourrir un intérêt sincère envers les personnes concernées, votre motivation est bonne.

2. Un peu de travail à domicile

Effectuez votre petite enquête. Recherchez tout ce que vous pourriez découvrir sur la vie de vos collègues. Vous avez peut-être des intérêts en commun. Quels sont leurs talents, leurs passions, qu’ont-ils encore à apprendre ? Quels domaines les enthousiasment-ils ? Apprenez-en plus sur leur famille, leurs passions, leurs rêves… Des études ont déjà montré que les négociateurs les plus talentueux passent en moyenne 400% du temps à la recherche d’intérêts communs avant de se rendre en réunion. Pré-enquêter revêt donc toute son utilité.

3. Recherchez un point commun

Si vous avez fait votre enquête au préalable, vous aurez moins de peine à le trouver. Même si ce n’est pas toujours évident, il s’avère souvent que nous ayons des points communs. Ce n’est pas toujours très approfondi : un nom proche de celui de l’autre, le fait d’avoir un frère ou une sœur ou encore d’être enfant unique peuvent parfois suffire. Ces intérêts communs facilitent le contact. Le simple désir d’agir en faveur de la relation va l’influencer positivement.

Et ce n’est qu’un début. Plus la connexion est profonde, plus vous aurez vécu des histoires comparables, plus vous commencerez à vous trouver mutuellement sympathiques. Cherchez d’abord un background parallèle, de mêmes évènements familiaux, une anecdote ou des expériences similaires. L’autre personne a peut-être les mêmes priorités dans la vie, les mêmes valeurs et principes, la même attitude ou les mêmes convictions que vous ? On ne sait jamais d'avance toutes les convergences que l’on peut trouver.

4. Identifiez au moins une chose que vous admirez chez eux

Commencez petit, surtout si un climat de tension règne entre vous au départ. Cherchez quelque chose qui vous réunisse ou que vous puissiez admirer chez l’autre et concentrez-vous dessus. Une manière de voir l’autre positivement. Remerciez-le par exemple pour la valeur ajoutée qu’il amène à votre collaboration ou comment il influence dans le bon sens l’organisation ou votre travail. Complimentez-le sincèrement et recourrez à des exemples pour bien étayer votre opinion.

Petit tuyau : Demandez de l’aide

Une stratégie est nommée 'l’effet Benjamin Franklin', suite aux observations de ce dernier quant à la manière d'engendrer de la bonne volonté chez ses ennemis après leur avoir demandé de l’aide dans leur domaine d’expertise. Les personnes se sentent instinctivement plus affectueux avec ceux qui les aident. En demandant de l’aide, vous montrez que vous êtes conscient de ne pas tout savoir et que vous avez des 'manquements'. Cela suppose une ouverture d’esprit, ouverture que vous susciterez en retour des autres à votre égard. Cela ne fera que renforcer encore plus vos liens.

5. Complimentez-les aussi quand ils ne sont pas là

Il peut paraître plus logique de leur adresser des compliments en direct. Le faire via une tierce personne peut aussi s'avérer très efficace, pour autant que cela soit sincère. En effet, ce compliment reviendra d’une manière ou d’une autre aux oreilles du bénéficiaire qui appréciera cette publicité gratuite et non calculée.

Avec un peu de chance, le collègue qui "informe" les qualités de l'autre et le collègue antipathique sont peut-être de très bons amis. Vous grimpez donc sur l’échelle de l’amitié car ils aiment évidemment entendre des choses positives sur ceux qu’ils apprécient. A leur tour, ils peuvent influencer le collègue dont vous voulez vous faire un ami.

6. Mettez-vous à leur place

Un autre élément pouvant vous aider à rendre ce fâcheux collègue plus humain à vos yeux plutôt que d’en faire la plus grosse source de frustration au monde est de le voir sous un autre angle. Imaginez comment serait le monde à ses yeux. En changeant de perspective, vous l’aborderez avec plus de compassion et d’empathie. Demandez-vous ce que vous feriez, penseriez et ressentiriez à sa place…

Retenez ceci : les gens ne veulent pas uniquement faire des affaires. Ils sont en réalité bien plus que le masque professionnel qu’ils portent la plupart du temps. Beaucoup veulent également être compris et appréciés. Si vous parvenez à transformer vos frustrations en une relation professionnelle positive, vous aurez gagné non seulement un ami de plus mais vous vous bâtirez une réputation de sauveur, à savoir celui qui règle les conflits. Une solution win-win !

(EH) (SC) Source : Brazencareerist.com 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.