Bye bye le brol sur votre to-do list

Nous vivons dans une époque de surabondance d'informations et de distractions. Plus il y a de possibilités, plus il est difficile de choisir ses véritables priorités. Vous y parviendrez plus facilement à l'aide de ces 9 conseils.

6 juillet 2015

Partager

"Nous vivons une période formidable, il y a tant d’informations disponibles à portée de main", explique Johan D'Haeseleer. Celui-ci coache tant des travailleurs que des indépendants et les aide à être plus efficaces. "Il est si facile d’entretenir vos contacts sociaux et d’être disponible en tout temps et en tous lieux."

Comment définir ses priorités ?

"C’est aussi toute une affaire de ne pas se laisser submerger. Plus il y a de possibilités, plus il est difficile de choisir. Vous avez difficile à vous décider ? Faites attention car, si vous n’y prenez garde, vous ne vous occuperez que de choses sans importance. Des futilités qui ne vous rendront pas plus heureux."


"Une question de plus en plus récurrente qui m’est posée lors de workshops est la suivante : comment parvenir à fixer ses priorités ? Vous ne voulez que vous occuper de choses importantes plutôt que de consacrer inutilement votre temps à des tâches accessoires."

Besoin d’un point de référence

Ce qu’il manque souvent lorsque nous définissons nos priorités, c’est un point de référence. "C’est important parce qu’une priorité est un terme quelque peu relatif se définissant toujours par rapport à autre chose."

"Sans référent sur lequel vous baser, vous adopterez le mode 'suiveur' plutôt que le mode 'pilote' ou 'leader'. Voilà la différence entre la proactivité et la réactivité, ou entre le conducteur et le passager."


Si vous réussissez à ignorer ces bagatelles, votre quotidien sera incroyablement productif.

9 conseils pour nettoyer votre to-do list

1. Que voulez-vous réaliser dans les 3 mois à venir ?

Définissez vos objectifs à court terme. Les projets figurant sur votre to-do list contribuent-ils à la réalisation de vos objectifs ? Eliminez tout ce qui ne vous y conduit pas directement et inscrivez cela sur une autre liste. Plus de projets vous planifiez dans une échéance de temps donnée, plus longtemps cela durera avant qu’ils ne se réalisent. Plus longtemps vous prenez pour finaliser un projet, plus longtemps, vous en attendrez les effets.

2. Identifiez le projet rendant tous les autres inutiles

Cherchez l’ordre parfait dans lequel traiter vos objectifs. Lors d’un strike, la balle ne touche pas toutes les quilles, seulement les plus stratégiques. Trouvez le projet qui rende tous les autres superflus.

3. Retenez que rien n’est pareil

Tout n’est pas pareil, ni tout le monde d'ailleurs. Même si nous entendons plus souvent le contraire, il s'agit d'un gros mensonge. Certains projets sont bien plus importants que d'autres et vous rapprochent plus vite de vos objectifs. Tout le reste n'est qu'accessoire. Il en est de même pour vos clients ou vos collègues, tous ne sont pas aussi importants les uns que les autres.

4. Bloquez du temps pour cette tâche capitale

Sans espace temps, vous ne pourrez terminer correctement vos projets. Le temps est une denrée précieuse, d'autant plus pour les éléments auxquels vous attachez une importance particulière.

5. Arrêtez d’attendre

Arrêtez d’attendre l’autorisation pour faire ou non ces choses que vous pensez triviales. N’attendez pas que d’autres définissent vos priorités à votre place. Définissez par vous-même ce qui est important et ce qui ne l’est pas.

6. Concentration

L’entrepreneur John Lee Dumas a trouvé un acronyme amusant pour le terme FOCUS : Follow – One – Course – Until – Succes ou 'suivre un seul chemin jusqu'au succès'. Il a également développé une podcast au sujet des voyages et de l'entreprenariat. Une des maximes qu’il aime répéter est la suivante : "If it’s not a clear yes, It’s a clear no" ou "Si ce n’est pas un oui clair, c’est clairement un non". En conslusion, ne laissez pas place au doute, la clarté est essentielle.

7. Reposez-vous de temps en temps

Savoir ce qui est important pour vous demande un travail d’investigation où le bruit extérieur comme les futilités détournent votre attention. Le calme et la solitude vous aideront à mener ce travail de recherche d'une main de maître.

8. N'ayez pas peur de dire non

"If it’s not a clear yes, It’s a clear no". C’est si clair, mais est-ce que cela vous vient directement à l'esprit ? S’il vous est difficile de dire non, commencez par reporter votre oui. 'Reporter' devient petit à petit 'ajuster'. Dire non à une tâche ou à un projet n’est pas la même chose que dire non à une personne. Cela peut s'avérer difficile pour bon nombre d’entre nous, car nous sommes des 'animaux sociaux' voulant d’abord aider les autres. Vous cherchez une autre expression ? Testez le 'Oui, mais…'.

9. Ne confondez pas le résultat avec l’effort

Ce qui compte, ce sont uniquement les résultats, peu importe combien de temps, d’énergie, d’attention et d’argent vous avez investi.


(EH) (SC) – Avec tous nos remerciements à Johan D'Haeseleer pour ses précieux conseils. 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.