Au Royaume-Uni, plus de la moitié des sans-abri ont un emploi

La stigmatisation autour du sans-abrisme est omniprésente. Les gens pensent souvent que les personnes sans domicile fixe ne veulent pas travailler mais un rapport de l'organisation britannique Shelter contredit fermement ces idées toutes faites.

17 octobre 2018

Partager

Le rapport indique que 55% des familles sans domicile ont au moins un de leurs membres qui travaille. Sur les 60.520 familles sans-abri recensées, 33.000 bénéficieraient d’une rentrée financière mensuelle.

Il s’agit d’une augmentation de 73% par rapport à il y a 5 ans. À cette époque, 'seulement' 19.000 familles sur les 43.750 familles sans abri se trouvaient dans cette situation. Cela illustre également que le nombre de familles sans domicile fixe augmente plus rapidement que la catégorie générale des sans-abri.

"Le secteur du logement pour les familles est confronté à un problème spécifique", déclare Polly Neate, CEO de Shelter. "De nombreuses victimes ont peu d'espoir en l'avenir et craignent que le manque de logements décents ne se transforme en un cercle vicieux où elles passeraient d'un logement temporaire à un autre."

Où est le problème ?

Les loyers des biens immobiliers anglais continuent d’augmenter de manière exponentielle. De plus, les subventions en matière de loyer ont été gelées et le manque de logements sociaux est criant.

L’organisation plaide donc pour que le gouvernement s’efforce notamment d’élargir considérablement la gamme de logements sociaux. Elle y voit une stratégie optimale pour lutter contre la crise du logement et offrir des opportunités supplémentaires aux familles en difficulté.

Impact

Shelter espère pouvoir communiquer avec le gouvernement et met l’accent sur cette situation incontrôlable. "Il est dommage que même les familles qui travaillent soient confrontées à la triste réalité de l'itinérance", ajoute la direction de Shelter. Ce n'est certainement pas un manque d'engagement. "Dans de nombreux cas, les parents doivent travailler toute la journée ou toute la nuit avant de retourner dans une chambre d’hôtel étroite ou dans une pièce qu’ils doivent partager avec toute leur famille."

Il n'est dès lors plus question de vie familiale normale. Cela pèse également sur les résultats scolaires, l'entente familiale ou des choses simples telles que jouer et s'amuser en famille. "Nous ne pouvons pas tolérer que des familles confrontées à des conditions de vie précaires soient les victimes de la crise du logement. Le gouvernement doit élaborer de toute urgence un nouveau plan pour le logement social afin que la population ait accès à des logements abordables."

Reconnaissance

Le gouvernement reconnaît le problème et affirme que tout le monde a le droit de vivre dans des conditions humaines et en toute sécurité. Le gouvernement britannique a de toute façon déjà prévu un budget important pour le logement. Cela permettrait à chaque personne sans abri de bénéficier du soutien dont elle a besoin. Le porte-parole du ministère du Logement a ajouté que la priorité était donnée aux familles avec enfants.

(eh/ll) – Source : Express Business

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.