Au bureau, les hommes sont tout autant fanas de régime que les femmes

Une enquête relève qu’au printemps, les travailleurs masculins sont autant branchés sur leur poids que leurs collègues féminines. Les snacks santé, les salades et les fruits sont particulièrement prisés dans les restaurants d’entreprise.

13 avril 2012

Partager

Un quart des travailleurs néerlandais font actuellement régime. Ce sont surtout les jeunes travailleurs qui trouvent leur poids terriblement important. Environ 30% des travailleurs entre 16 et 34 ans font actuellement régime. Chez leurs aînés, ce chiffre descend à 20%. L’enquête d’Eurest, menée auprès de quelque 300 clients de restaurants d’entreprise, montre non seulement la différence entre jeunes et plus âgés, mais aussi la ressemblance entre hommes et femmes.

Critique dans les restaurants d’entreprise

« Généralement, on pense que ce sont les femmes qui se préoccupent surtout de leur look à cette saison. Mais les hommes semblent tout autant préoccupés par leur physique. C’est ce qu’on remarque aussi dans les restaurants d’entreprise. Les snacks sains sont deux fois plus en vogue. Le saladebar, les plats minceur, les bars à fruits et les produits laitiers ont beaucoup de succès en ce moment », explique Joop Stutterheim, Marketing Manager d’Eurest.

Dans les cafétérias, les femmes semblent compter plus les calories que leurs collègues masculins. Les deux sont tout autant critiques sur le choix de leur repas au restaurant d’entreprise. Un quat choisissent consciemment les produits qui les aident à perdre du poids ou à soigner leur look.

Sources: managersonline.nl

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.