Attention, ne perdez pas votre temps inutilement !

Vous avez parfois le sentiment que le temps file à toute allure ? En fin de journée, vous n’avez pas réussi à achever toutes vos tâches ? Peut-être est-il temps de mieux coordonner les activités dans votre cerveau et de consacrer moins d’attention aux choses qui ne vous servent à rien.

"Choisir à quoi passer son temps, c’est gagner du temps", prétend le philosophe anglais Francis Bacon. Nous sommes nombreux à nous plaindre de manquer de temps. Même les multitaskers les plus doués n’arrivent pas à boucler leur programme en temps et en heure.


Nous sommes toujours plus occupés et devenons de plus en plus stressés. Le simple fait de laisser certaines petites occupations sans importance de côté ou d’améliorer un rien notre méthode de travail nous permettrait d'en faire davantage.


Voici dix éléments qui rongent subtilement votre temps tout au long de la journée.

1. Tenter de déchiffrer les pensées des autres

Vous possédez un don de télépathie ? La majorité d'entre nous devraient vraisemblablement répondre non. Alors, tenter de deviner ce que les autres pensent est une pure perte de temps. S’ils ne vous le disent pas, c’est sans doute qu’ils n’ont tout simplement pas envie que vous le sachiez. Concentrez-vous plutôt sur votre propre mode de pensée.

2. “Et si…”

Il s'agit peut-être d'un thème original pour un jeu télévisé mais, dans la vraie vie, il n'est guère utile de s’imaginer ce qui se serait passé si vous aviez fait telle ou telle chose plutôt qu'une autre. Pendant que vous attardez sur le passé, le temps passe et, de toute façon, vous ne pouvez plus rien y faire. Alors, à quoi bon ?

3. Reporter la faute sur votre mère

Même si les parents ont tendance à modeler votre caractère, vous êtes fort probablement devenu qui vous êtes en opérant vos propres choix. Ne réfléchissez pas trop à ce que vos parents auraient pu améliorer et combien de traumatismes ils auraient pu vous éviter si vous aviez agi comme ils le souhaitaient. Qu'importe, personne n’est parfait, vos parents non plus.

4. Faire pression sur l’économie

Pour cela, il y a les politiciens et les économistes qui sont bien mieux payés que vous et qui, en principe, sont aussi plus performants en la matière. Du moins, espérons-le. Laissez-leur donc le soin de traiter ce genre de questions.

5. Le pire scénario

Hormis la conception d’un plan de communication de crise, vous avez mieux à faire que de vous casser la tête à imaginer tout ce qui pourrait bien vous arriver. Penser à des tas de catastrophes pourrait bien enclencher un effet boule de neige et vous pourriez vous retrouver coincé dans une avalanche de pensées négatives, et ce alors qu'il ne s’est rien produit. Il s'agit d'un pur gaspillage de temps et d’énergie ! Ce qui arrive, arrive, point à la ligne.

6. Agressivité au volant

Agresser les automobilistes, que ce soit de manière passive ou non, ne vous apportera rien. Vous énerver ne vous aidera pas à avancer. Alors, restez calme et attentif à d’autres choses qui pourraient vous être bien plus profitables.

7. Discuter ou se disputer avec des inconnus

Il ne faut certainement pas éviter de discuter si cela peut vous être est utile, et si vous savez que la personne concernée pourra avancer les arguments nécessaires pour vous convaincre. Les discussions, voire les disputes, peuvent parfois renforcer une relation et vous aider à avancer. Mais avec des gens que vous ne connaissez ni d’Eve ni d’Adam, ce n’est tout simplement pas le cas. De plus, cela vous demandera beaucoup d’énergie. Sachez également que, en une seule rencontre, vous n’allez de toute façon pas réussir à changer le point de vue de l’autre. Autant ne pas essayer et économiser son temps pour d'autre tâches.

8. Se plaindre de choses au sujet desquelles vous n’avez aucun contrôle

Le cauchemar de tout maniaque du contrôle : que des choses lui échappent. Nous avons tous nos névroses : nous nous complaisons à nous plaindre de notre état de santé, de la politique, des voisins, des collègues et même du climat. Entretemps, il y a plein d’autres choses que nous aurions pu faire à la place.

9. Perfectionnisme

La perfection n’existe pas. Vouloir la perfection absolue ne sert à rien. Fermez les yeux un moment. Ne chercher que le meilleur du meilleur est bien beau mais, en ne vous contentant que d’un monde parfait, vous vous exposez à bien des déceptions.

10. Astrologie

Sans commentaire…

(EH) (SC) Sources : Inc.com / Express.be 

Plus d'info Workaholic , Equilibre vie privée/professionnelle

07/11/2014