Assisterons-nous bientôt au licenciement historique de milliers de robots ?

Avez-vous peur que votre job ne soit bientôt repris par des robots ? Au Japon, 100 robots ont récemment été licenciés parce qu'ils augmentaient la charge de travail suite à des bugs répétitifs. De plus en plus de gens se posent des questions quant à la présence d'androïdes sur le marché de l’emploi.

22 mars 2019

Partager

Les robots vont-ils vraiment prendre la place des travailleurs ? En voilà une bonne question. Au Japon, les robots font plus de mal que de bien à la chaîne hôtelière 'Henn na Hotel'. Celle-ci a décidé d'en 'licencier' une centaine car ils augmentaient la charge de travail globale au lieu de la diminuer.

Les robots accueillaient les clients de l’hôtel, faisaient office de gardiens, apportaient les valises dans les chambres et servaient les gens au bar. Ils prévoyaient même quelques pas de danse à l’arrivée des clients dans l’hôtel. Vous avez dit accueil inoubliable ?

Ronflements

À l'origine, l'entreprise avait embauché les robots pour compenser le manque de personnel. Un robot n’est clairement pas un être humain et, au bout d’un moment, des défauts techniques ont fait leur apparition. Résultat des courses : les travailleurs humains devaient prester des heures supplémentaires parce que les robots n’effectuaient pas correctement les tâches qui leur étaient demandées. Voici la preuve qu'ils ne sont pas encore au point pour reprendre l’ensemble de votre travail.

Le propriétaire de la chaîne hôtelière en est conscient. Ce n'est que lorsque vous avez un robot chez vous que vous réalisez qu'il est superflu ou qu'il vous incommode. Un client séjournant à l’hôtel a été réveillé une dizaine de fois par un robot qui lui disait : 'Désolé, je n’ai pas compris. Pouvez-vous répéter s’il vous plait ?’. Le robot réagissait de la sorte parce que le client ronflait pendant son sommeil.

Hans Moravec

Il est clair que les robots ne sont pas capables d’effectuer toutes les tâches humaines. Les experts en intelligence artificielle le savent bien. Ils ont appelé cette problématique le 'paradoxe de Moravec', en hommage à Hans Moravec qui a étudié l'intelligence artificielle en profondeur. Il sait depuis des années que les robots sont très doués pour le raisonnement abstrait mais que leurs habilités motrices et sensorielles ne sont pas encore au point.

Robot Pepper

Aujourd'hui, de plus en plus de personnes réalisent que les robots mettront du temps avant de remplacer les êtres humains sur le marché de l’emploi. Certes, ils sont capables de gagner un simple jeu de société ou de trouver un récipient dans une armoire, mais ne leur demandez surtout pas de remplir un verre d’eau ou de vin...

(eh/ll) – Source : Express

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.