'Apprenez à vous défaire des problèmes que vous ne pouvez pas changer'

"Nous voulons fournir une aide supplémentaire aux services d'urgence" (Annick Seys).

'Allegre', un centre d'expertise basé à Hasselt destiné aux fournisseurs de soins psychothérapeutiques, proposera une formation unique en Europe dès le mois de septembre.

"Les recherches montrent que l'approche des problèmes psychologiques doit radicalement changer", explique Annick Seys du centre 'Allegre'. "Toute personne exerçant la profession devra arriver plus rapidement et plus précisément à des résultats qualitatifs." Dans cette nouvelle méthodologie, l'attention est également portée sur le prestataire de soins en personne.

La formation est basée sur des idées qui ont émergé d’études sur les différentes formes de thérapies. Celles-ci peuvent bouleverser la profession d'assistant psychologue et même créer une nouvelle interprétation professionnelle d'autres branches du secteur. "Il est clairement apparu dans l'étude que les problèmes psychologiques nécessitaient une approche radicalement différente de celle appliquée précédemment", explique Annick Seys.

"Plus que jamais, il y a une demande en matière de vitesse, de précision et de durabilité des résultats, le tout avec une approche de qualité et en accordant une attention particulière au fournisseur de soins. L’étude a analysé quels étaient les éléments spécifiques qui fonctionnaient le mieux dans l’accompagnement, et ce sans détours inutiles. Ceux-ci se traduisent par des salles de thérapie, des équipes psychiatriques, des programmes d'assistance, des soins pour les jeunes, etc.

Se battre

La thérapie comportementale contextuelle offre une échappatoire à l'un des enseignements de l’enquête. Il est dit que la souffrance psychologique est causée et maintenue par la façon dont les gens pensent. "Toute personne qui a toujours voulu se débarrasser d'un problème difficile a compris que cela ne fonctionnait pas 'juste' en pensant différemment ou en adoptant un état d'esprit différent", explique Annick Seys.

"Ce n'est pas parce que vous vous dites que le tabagisme est mauvais que vous pouvez vous en défaire." Les cliniciens peuvent enseigner à leurs patients de cesser de se battre contre les choses qu'ils ne peuvent pas changer. "Qui peut agir là-dessus se rapproche du but de reprendre le contrôle de sa vie."

Précieux

Dans la formation, les participants apprendront à analyser les pensées et les émotions avec une attitude plus tolérante. En prenant plus de distance, de l'espace est créé pour faire des choix en fonction de ce que vous trouvez précieux dans votre vie. "La lutte avec le ‘comment cela aurait été si…’ est ainsi fortement réduite", explique Annick Seys. "Avec leurs nouvelles compétences, les gens peuvent pleinement s'engager dans ce qu'ils jugent important et éviter tout effort inutile."

Burn-out

"Les aides-soignants sont des personnes incroyablement impliquées et travailleuses, mais elles ont malheureusement tendance à se sacrifier au détriment des autres", explique Annick Seys. "Le taux de burn-out est élevé dans cette catégorie d’emploi. La personne qui demande de l'aide, le secouriste et la société en font les frais. Avec cette nouvelle formation, nous voulons offrir une assistance concrète et efficace aux éducateurs, aux travailleurs sociaux et aux psychothérapeutes afin qu’ils se rendent indispensables sans mettre leur santé en péril."

(eh/jy) – Photo : HBvL

Plus d'info Santé , Comportement indésirable au travail , Lieu de travail , Collègues , Patrons , Stress , Accompagnement de carrière , Détente , Heureux au travail , Equilibre vie privée/professionnelle , Développement personnel

14/03/2018