Alken-Maes recherche des collègues passionnés par la bière

Alken-Maes se porte bien. Malgré une tendance générale évoquant une diminution de la consommation de bière en Belgique, la demande d’hectolitres supplémentaires continue d’augmenter. "Et ce grâce à l'exportation et au lancement de la bière 'Cristal' sur le marché national l'année dernière", explique le brasseur Bart Durlet.

5 mars 2019

Partager

Le brasseur Bart Durlet et le responsable des ressources humaines Gary Vercammen recherchent des nouveaux collègues.

La brasserie, qui a reçu le label 'Top Employer' cette année, compte environ 15 postes vacants. "Nous recherchons des profils forts avec une passion pour la bière et des collègues souhaitant réfléchir autour de nos produits. Et non, nous ne consommons pas d’alcool pendant que nous travaillons. Il existe une politique de tolérance zéro dans les ateliers", affirme Gary Vercammen, responsable des ressources humaines et de la Supply Chain.

Cristal Alken est en fête cette année. Il y a exactement 90 ans, la première pils y était brassée. "Contrairement à plusieurs marques de bière qui, au cours des dernières décennies, ont échangé le goût amer raffiné du houblon pour des formules plus sucrées, Cristal a conservé son amertume caractéristique de ses débuts. Nous sommes restés fidèles à la recette de 1928", déclare Bart Durlet. Cristal Alken peut se targuer d'être révolutionnaire. En 1928, personne en Belgique n’était encore parvenu à brasser une bière blonde à basse fermentation. Vu que la bière Alken était de couleur claire et brillait lorsque la lumière pénétrait le verre, le nom de Cristal fut rapidement choisi.

Acteur mondial

Suite à la fusion avec la brasserie Maes et son intégration au sein du groupe Heineken en 2008, Alken-Maes fait figure d’acteur mondial au sein du marché brassicole. En Belgique, outre Alken, il existe des succursales à Kobbegem (Mort Subite), à Opwijk (Affligem) et au siège social à Malines.

Alken-Maes emploie 460 personnes dans notre pays. Le centre brassicole se trouve toujours à Alken où travaillent environ 170 personnes. En plus de la Cristal, les bières Maes, Hapkin, Grimbergen, Brugs, Postel, Judas, Ciney et Watneys Scotch proviennent également de cette chaîne brassicole. "Nous remplissons aussi des contenants d’autres marques telles que Affligem et Mort Subite. L'emballage - 400 variantes différentes - et la logistique sont également confiés à Alken", poursuit Gary Vercammen.

Top Employer

Tout cela mène à des chiffres impressionnants. "Alken-Maes vend des millions de bières chaque jour. Nous sommes le deuxième brasseur en Belgique en termes de parts de marché", estime Bart Durlet. "Chez Alken, nous travaillons sans interruption, en trois équipes", ajoute Gary Vercammen. Alken-Maes a gagné le titre de meilleur employeur depuis le début de cette année. Il s’agit d’un prix remis par un groupe d'audit RH indépendant qui récompense les entreprises offrant d'excellentes conditions de travail.

"En Belgique, seules 64 entreprises peuvent se targuer d’être 'Top Employer'. Nous en sommes plus que fiers. Vu la pénurie sur le marché du travail, cela nous donne un coup de pouce afin de remplir nos postes vacants. Cette reconnaissance donne aux candidats une idée de la nature de notre société et des valeurs que nous considérons importantes. D'autre part, nous écoutons beaucoup nos travailleurs et procédons à des ajustements si nécessaire. Chaque année, nous menons une enquête de satisfaction et il apparaît que les gens sont particulièrement fiers de travailler chez nous. Vous ressentez cette passion, même pendant votre temps libre", sourit Gary Vercammen.

Aujourd'hui, Alken-Maes recherche différents profils : techniciens de laboratoire, ingénieurs, planificateurs, opérateurs,... "Au sein du département Brasserie, nous ne parlons pas d'opérateurs mais de brasseurs. Ils fabriquent nos bières dans la salle de brassage, de la fermentation à la filtration, et s’occupent de tout le processus de brassage. Il s’agit de profils avec une formation technique, motivés et passionnés par la bière. Tout comme nos autres employés, d'ailleurs. Et non, nous n’employons pas que des hommes. Nous demandons également à nos collaborateurs de réfléchir et donner leur avis sur certains sujets. Chez nous, la culture est 'ascendante'. Nous tenons compte du feddback de chacun afin de pouvoir nous améliorer. Plus nous sommes efficaces, plus nous produisons. Nous offrons aussi des opportunités de croissance aux travailleurs, que ce soit horizontalement ou verticalement. Cela peut aller très loin parce que Heineken compte 192 brasseries dans le monde."

Enfin, une question importante se pose : le personnel boit-il régulièrement de la bière ? "Pas pendant les heures de travail. Il y a une tolérance zéro à ce niveau. La sécurité d’abord et avant tout. Il nous arrive de planifier des dégustation mais à des fins professionnelles et avec du personnel certifié. Nous buvons évidemment une bière après les heures de travail pour célébrer un succès ou lors de notre fête annuelle du personnel où nous prenons plaisir à déguster nos différentes bières et cidres. Cela se fait de manière raisonnable et avec amour pour les produits. Nous avons également plusieurs alternatives non alcoolisées", conclut Bart Durlet en clignant de l’œil.

(eh/ll) – Plus d’informations : www.cristal.be / www.alken-maes.be / jobs.alken-maes.be

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.