À quoi ressembleront nos bureaux en 2030?

Une étude commandée par le groupe Johnson Controls tente d’imaginer à quoi ressemblera notre cadre de travail d’ici 2030. Trois scénarios à la Ray Bradbury qui vont du pire... au meilleur des mondes.

21 avril 2010

Partager

le bureau du future?

Selon, l’étude Global Workplace Innovation de Johnson Controls, le bureau tel que nous le connaissons aujourd’hui aura disparu d’ici 2030.

Cette recherche, produite avec le concours du Dublin Institute of Technology, analyse les forces de changements à l’oeuvre sur le lieu de travail, en particulier :

  • l’évolution des marchés émergents,
  • la montée de l’insécurité,
  • les alertes sanitaires,
  • les vagues d’immigration massive.

De manière générale, la recherche montre que le travail à domicile et le travail « nomade » tiendront une place beaucoup plus importante qu’aujourd’hui même si, les employés auront toujours besoin de lieux pour se retrouver, organiser des réunions et échanger : des endroits désormais modulables, plus ouverts et moins privatifs.

Sur cette base, l’étude propose trois scénarios :

  • L‘eco-office :
    les conditions économiques difficiles obligent les entreprises à se repenser et à se réorganiser. Cette révolution les conduit à une forme de démocratie radicale dans le management d’entreprise. Les employés participent désormais aux décisions du management. La croissance globale repose désormais sur l’économie de la connaissance. Le salarié partage sa journée de travail entre son domicile, son entreprise et des espaces collectifs loués pour l’occasion. Les eco-offices, un peu comme des hôtels, sont créés pour améliorer la qualité de vie et de travail des employés et surtout attirer les meilleurs talents.
  • La ruche :
    pandémies, attaques terroristes informatiques en forte hausse obligeant les individus à travailler à domicile. Le bureau ne fait plus partie du paysage. Chacun reste chez soi, à l’abri des désastres. Les échanges avec les fournisseurs, les clients et les collaborateurs se font de fait via des réseaux, voire dans le cadre de plateformes virtuelles de type Second Life.
  • Bienvenue à Gattaca :
    le monde est entré dans une ère marquée par une multiplication des actes terroristes et des troubles sociaux majeurs où le court terme et le chacun-pour-soi dominent. Les entreprises les plus prospères se regroupent au sein de régions à la fois dynamiques et surprotégées. Elles offrirent à leurs salariés un hébergement, opérant de ce fait un contrôle sur eux. Ce scénario prévoit la fin d’internet, réseau global jugé peu sûr, au profit de la multiplication des intranets.

(fr) - Sources: Johnson Controls & L’Observatoire actineo

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.