9 attitudes qui fâchent votre recruteur

Tout est souvent une question d’attitude, de savoir-être. On peut avoir un CV brillant, si on n’a pas le comportement qui va avec, on risque fort bien de laisser sa place à quelqu’un d’autre.

29 juin 2011

Partager

Alors avant de désespérer et croire qu’on n’a aucune chance, voyons si notre attitude a de quoi fâcher le recruteur… Et qui sait si quelques aménagements ne seraient pas nécessaires ?

Vous reconnaissez-vous dans une de ces 9 situations ?

  1. Soupirer avant de répondre. Le recruteur risquerait de conclure que la question vous embarrasse…
  2. Répondre de manière agressive ou agacée. Que comprendra-t-on ? Que vous exprimez votre agacement ou votre frustration de vos entretiens precedents.
  3. Sentir le tabac ou l’alcool. Cela fait désordre…
  4. Etre nonchalant. Cela montre tout sauf votre motivation.
  5. S’affaler dans sa chaise. Vous n’avez pas pensé veiller à être en forme le jour de l’entretien ou vous marquez un profond ennui. Qui aura envie d’engager une loque ?
  6. Tutoyer son interlocuteur. C’est une familiarité qui est peu acceptée quand l’initiative vient du candidat.
  7. Vous installer avant que l’on vous y invite.
  8. Utiliser un vocabulaire trop familier
  9. Commencer à vous plaindre et faire des digressions sur sa vie privée . Vous n’affichez pas un esprit très positif…

Sources : Daoust

(sc)     

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.