8 conseils pour cacher votre gueule de bois au travail

Une sortie imprévue, une ivresse inattendue, et l’on oublie vite qu’on est au milieu de la semaine. Le matin suivant est ... douloureux. Comment donc le cacher à vos collègues et au patron ?

Ah, ces soirs de semaine où l’on sort juste pour un verre… Pour en revenir complètement à l’envers. La soirée improvisée se transforme vite en nuit épique, de nouvelles préoccupations shuntent votre esprit professionnel. Et pourtant, le lendemain, la réalité refait surface : il faut aller au bureau. Malgré cette gueule de bois…

Voici 8 conseils pour vous aider à faire de cet enfer un jour presque normal.

1. Vous réhydrater

Une grosse soirée peut laisser de sérieuses carences en eau. Buvez donc pour compenser ces pertes. Le café a l’effet inverse et pourrait entraîner des complications. Evitez-donc d’en consommer ce jour-là.

2. Faites votre toilette

Douche, brossage de dents… Ces soins hygiéniques de base qui font votre routine habituelle ne doivent surtout pas être mis de côté en ces circonstances. Même si vous êtes en retard. L’oubli de rasage ou de maquillage est un signe évident que vous n’êtes pas à 100%.

3. Prenez un cachet

Du simple ibuprofène peut faire l’affaire, gardez-en donc une boîte à portée de main. Respectez les doses conseillées et assurez-vous de choisir des cachets avec option « non-somnolence ». De nombreux remèdes à la gueule de bois trônent sur les étagères des pharmacies. Certains ne jurent que par eux, d’autres n’y croient pas du tout. Mais dans ces circonstances, tout remède mérite d’être essayé.

4. Faites du sport

Si vous parvenez à rassembler un peu d’énergie, allez à la salle de sport et faites suer cet alcool de votre corps. Si vous ne pouvez affronter le tapis de course, essayez le sauna.

5. Mangez

On distingue deux types de personnes quand il s’agit de gueule de bois : ceux qui veulent un déjeuner riche et copieux, et ceux qui se sentent malades à la simple allusion à la nourriture. Quel que soit votre genre, prenez quelque chose avec vous, idéalement des fruits frais pour refaire le plein de vitamines.

6. Evitez le contact

Si vous ne voulez pas qu’on remarque votre état actuel, faites en sorte d’avoir un jour solitaire, sans interruption. Annulez tout ce qui peut l’être, nettoyez votre boîte mail, attardez-vous sur des rapports statistiques…

7. N’inventez pas d’excuses 

Si vous êtes démasqué par votre chef, n’essayez pas de mentir et de dire que vous avez une maladie en gestation. Personne n’aime les menteurs. Et quand les photos de vos exploits de la veille seront postées sur Facebook dans l’après-midi, vous aurez sûrement des explications à donner. La plupart des chefs vous comprendront si vous leur expliquez. Ils ont déjà probablement ressenti la même chose à un moment ou un autre de leur carrière.

8. Restez chez vous

Si vous pensez vraiment que vous pourriez être malade à en mettre partout sur vos affaires dès le trajet, appelez et prenez votre plus belle voix souffrante. Cette option est valable uniquement si vos collègues et chefs n’étaient pas au courant de vos plans de la veille.

Bien sûr, le meilleur conseil pour éviter la gueule de bois est de rester chez soi la veille. Mais où est le fun là-dedans ?

(jt)

Plus d'info Alcoolisme

24/02/2012