7 travailleurs malades sur 10 continuent à travailler

Chaque jour, plus de 6 travailleurs sur 100 sont absents pour cause de maladie, un pourcentage qui ne cesse d’augmenter depuis 2001. Cependant, tous ne restent pas à la maison. Selon une étude réalisée par Securex, 71% des travailleurs connaissant des soucis de santé ont travaillé au moins un jour en étant malades.

22 décembre 2014

Partager

"l’angoisse de perdre notre emploi détermine généralement notre propension à continuer à travailler en cas de maladie."

Ce sont surtout les jeunes, les hauts diplômés, les employés et les dirigeants qui ont tendance à continuer à travailler lorsqu’ils ne sentent pas bien. Certains le font parce qu’ils aiment leur boulot, mais la crainte de perdre son travail est également un élément déterminant. Cette étude se base sur un questionnaire distribué à 1 754 travailleurs belges, tant dans les secteurs privés que publics.


73% déclarent avoir été malades un ou plusieurs jours dans les 12 mois précédant l’enquête. 20% ont continué à travailler sans interruption, 29% ont arrêté le travail en cas de maladie et 51% ont combiné travail et repos. 71% ont donc travaillé au moins un jour alors qu’ils se sentaient malades. Parmi ceux-ci, huit travailleurs sur dix déclarent l’avoir fait entre un et dix jours, 13% ont travaillé 11 à 20 jours dans ces conditions, et 6% ont presté plus de 20 jours en étant malades. Certains auraient même été jusqu’à travailler une année entière de la sorte.

Crainte pour son emploi

Les travailleurs âgés de moins de 30 ans travaillent généralement lorsqu’ils sont malades, tout comme les universitaires et les dirigeants. Les plus âgés sont moins souvent absents pour raison de maladie mais, lorsqu’ils le sont, c‘est généralement pour une plus longue période.


Les hauts diplômés et les employés sont ceux qui travaillent le plus en cas de maladie parce qu’ils aiment davantage leur boulot que les travailleurs moins formés et les ouvriers. L’enquête prouve même que les supérieurs travaillent plus volontiers que les collaborateurs sans responsabilité hiérarchique.


Enfin, les travailleurs craignant que leur job ne disparaisse travaillent plus longtemps lorsqu’ils sont malades. Les employés absents pour une longue durée pour cause de maladie redoutent eux aussi de perdre leur job.


(EH) (SC) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.