6,9% des employés sont victimes de harcèlement quotidien au bureau

Le harcèlement n’est pas une activité réservée à la cour de récré, il investit également le lieu de travail. Les chiffres ne mentent pas, c'est un véritable fléau. Mais que peut faire l’employeur pour résoudre ce problème ?

26 mars 2015

Partager

Le groupe Idewe vient éveiller notre attention à l'aide de chiffres frappants. En collaboration avec la KU Leuven, ils ont tenté de dresser une carte des comportements indésirables dans différentes organisations du Nord du pays.

Fréquences

Voici les conclusions auxquelles ils arrivent :

  • 6,9% des travailleurs flamands sont victimes de harcèlement quotidien
  • 12,6% souffrent chaque semaine de comportements indésirables
  • 13,8% sont exposés tous les mois à des humiliations

Causes

Mais ils ne font pas que relater les effets de ce comportement, ils tentent aussi d’en mesurer précisément la cause. Il semblerait que l’environnement de travail direct y soit en grande partie responsable. Ce sont les cadres de travail stressants qui seraient les lieux d’incubation de telles attitudes indésirables. Un environnement où règne l’insécurité semble aussi être à la source de bon nombre de ces comportements.

  • C’est ainsi que 28,5% des victimes de harcèlement quotidien ne sauraient plus quel est leur rôle au sein de l’organisation
  • 13,6% auraient des incertitudes quant à leur avenir ainsi qu'à leur fonction
  • 7,5% devraient faire face à des demandes contradictoires

En soi, il n’est pas étonnant que les collaborateurs évoluant dans un environnement stressant soient aussi plus sensibles au harcèlement. Le stress est fatiguant et épuise les travailleurs qui en deviennent plus facilement la cible. Souvent, ils n’ont plus l’énergie de se défendre face à des comportements négatifs. Naturellement, l’environnement de travail n’est pas le seul à renforcer de tels travers. Des facteurs personnels peuvent aussi fragiliser les travailleurs : hyper sensibilité, peu ou pas d’aptitudes sociales, manque de confiance en soi…

Que faire ?

Selon l’enquête, il semble qu’un environnement de travail agréable encourage la solidarité. Les travailleurs se sentent plus appréciés et soutenus par leur équipe, ce qui réduit l’occurrence d’harcèlements. On ne ressent plus autant le besoin de cancaner ni d’injurier à partir du moment où chacun travaille dans un environnement calme et détendu et que la collégialité est de rigueur. 80,2% des travailleurs interrogés n’ayant jamais été sujets au harcèlement perçoivent le soutien inconditionnel de leur équipe comme primordial.


Pour revenir aux facteurs personnels, même s’il est important de se concentrer sur l’environnement, il convient d’aller chercher au-delà des besoins personnels. Le groupe Idewe et la KU Leuven ont joint leurs forces pour développer un outil d’e-learning couvrant les deux facteurs : le niveau de l’entreprise et le niveau individuel. L’outil ne peut naturellement pas filtrer le harcèlement selon la cause, mais il apprend aux travailleurs à composer avec le stress. Qu’y gagne-t-on ? Une plus grande résistance aux comportements indésirables au bureau.


(EH) (SC) Source : HRsquare.be 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.