6 licenciements absurdes chez Walmart

Avec 2,1 millions de travailleurs, Walmart est un des plus gros employeurs au monde. Mais gare à quiconque enfreint le règlement interne !

6 décembre 2011

Partager

1. Poster des blagues sur les réseaux sociaux

En 2007, David Noordewier, un travailleur au siège Walmart de Michigan, a posté sur MySpace ce qui suit : « Faites sauter une bombe sur tous les magasins Walmart, les monstertruckshows et les ghettos, et le QI moyen va augmenter directement. » Une blague qui n’a pas fait rire Walmart, car l’homme a eu sa lettre de licenciement sous le nez.

2. Poursuivre un voleur sur le parking

Bien que de nombreux employeurs apprécieraient l’alerte de leurs collaborateurs, chez Walmart, ils trouvent que c’est aller trop loin. Josh Rutner, un agent de sécurité, est licencié en 2009 après avoir poursuivi sur le parking un voleur armé d’un couteau. La poursuite se déroulée contre les règles en vigueur chez Walmart, auteur de directives anti-poursuite censées protéger ses clients et ses collaborateurs.

3. Acheter un jouet pour la bonne cause avec sa carte de réduction

Tara Osmun, 20 ans, est licenciée après avoir acheté pour la bonne cause un jouet avec la carte de réduction des travailleurs. La jeune femme achète pour environ 1000 dollars (747 euros) de jouets et les remet à un pompier volontaire qui organise une tombola afin de récolter de l’argent pour une bonne cause. En utilisant cette carte de réduction, la jeune femme peut épargner 108 dollars (80,6 euros). Pas un bon plan, pense Walmart. La carte de réduction peut uniquement être utilisée à des courses, pour soi-même et pour les membres de la famille. Montrer son bon cœur, ce n’est pas autorisé par la carte. Le magasin la menace d’une plainte pour vol si elle ne rembourse pas l’argent et son licenciement est acté.

4. Retenir des voleurs armés

Retenir un voleur armé n’est pas non plus dans les règles de Walmart. 4 travailleurs sont ainsi licenciés au pied levé après avoir tenté de maîtriser un voleur armé. L’homme est attrapé lorsqu’il tente de voler un netbook. Il est directement mené à l’arrière où il sort un revolver. Le licenciement des 4 travailleurs fait suite à la politique absurde de Walmart stipulant que les travailleurs ne peuvent être impliqués dans des faits d’arme.

5. Il y a des Africains jusqu’au moment où un travailleur local a besoin d’un job

Raciste Walmart ? A première vue peut-être que non, vu qu’ils engagent aussi des gens d’une autre couleur. Mais quelques ex-collaborateurs prétendent tout de même le contraire. Quelqu’un a ainsi confirmé au media national qu’il avait dû céder sa place à un local qui recherchait d’urgence un travail.

6. Traiter une plainte au helpdesk avec force détails

Bien que la raison d’être d’un helpdesk est de répondre aux plaintes des clients, il faut encore veiller à la manière de le faire, c’est ce que nous apprend le licenciement du travailleur suivant. En 2005 la question suivante arrive au helpdesk : « pourquoi Walmart souhaite de Joyeuses fêtes et non un Joyeux Noël ? ». Il essaie de traiter la plainte de manière neutre. Le travailleur explique dans l’email que Walmart est une organisation mondiale, dont le fichier client se compose de différentes cultures et religions. Pour garder l’église au milieu du village, Walmart utilise donc une dénomination plus générale au lieu de ‘Noël’. Lorsque le travailleur tente de l’expliquer, ses supérieurs le désapprouvent. Il est licencié sur le champ.

(mw) – Bron: businessinsider.com

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.