5 conseils pour gérer votre réseau de contacts virtuels

Avoir des centaines d’amis sur Twitter, Facebook ou LinkedIn n’est pas vraiment compliqué. En tirer un profit significatif sur le plan professionnel est une toute autre chose.

« Je m’attends à ce que ces trois réseaux sociaux deviennent de plus en plus dynamiques mais aussi plus ‘analogiques’ (donnant lieu à des rencontres ‘réelles’, ndlr) explique le spécialiste des tendances Herman Konings. « Plus rock’n’roll donc. Cela débute avec des nerds et des geeks qui organisent des dîners en ville via Twitter (les twunches). Comme ce sont ceux qui ont le plus de followers (suiveurs) sur le site de microblogging, des initiatives similaires vont donc se répandre » observe-t-il.

1. Dîner avec des contacts Twitter ou LinkedIn que vous n’aviez jamais rencontré avant

Sur Twitter, vous pouvez suivre des personnes d’influence et échanger avec elles pendant des années. Cela peut vous apporter beaucoup, et augmenter votre crédibilité. C’est également une relation sans engagement : avec ces étrangers, vous ne créez pas de vrai lien. Vous pourrez donc rarement en tirer un avantage professionnel.

Pourquoi donc ne pas faire plus ample connaissance offline ? Une rencontre en personne peut être tellement plus convaincante ! Invitez des contacts Twitter ou LinkedIn à prendre un café ou à dîner : vous pourrez ainsi leur démontrer vos qualités humaines. Vous enrichirez votre relation avec les contacts de votre réseau, lesquels se rappelleront à votre bon souvenir le moment venu.

2. Organiser des twunches

Le Twunch est un dîner avec des membres de la twittosphère organisé via le réseau social. Cela peut se dérouler avec des personnes que vous connaissez tout comme avec de parfaits inconnus. Le lieu du twunch est toujours annoncé à l’avance. C’est un endroit où il est possible de manger rapidement, sans réservation et pour pas trop cher.

Vous pouvez par exemple voir sur www.twunch.be le lieu du prochain twunch près de chez vous. Il vous suffit simplement d’envoyer un tweet @twunch pour informer les organisateurs de votre venue. Ou mieux encore : organiser vous-même un tel événement avec vos contacts virtuels.

3. Apéro Facebook

Discutez hors-ligne avec vos amis ! Invitez-les à boire un verre ou à manger à la maison. « Maintenant que cuisiner est tendance, c’est le moment d’inviter vos amis Facebook à vous rejoindre dans votre salon » explique Herman Konings. « Nous invitons tous régulièrement nos amis ‘normaux’ pour un petit repas, alors pourquoi ne pas le faire avec nos contacts Facebook ou Twitter » ?

4. Créer des groupes sur LinkedIn

LinkedIn est un réseau social plutôt statique. Vous pouvez facilement y glaner des centaines de contacts, mais en tirer profit n’est pas évident. En créant un groupe, vous rendrez votre réseau virtuel plus dynamique. Vous pouvez ouvrir des discussions, faire interagir vos contacts, leur faire créer des sujets de discussion… Et ainsi permettre à chacun d’avoir un aperçu régulier des activités des autres.

5. Soyez fou !

Prenez une initiative idiote et désintéressée pour inviter vos amis virtuels. Herman Konongs s’appuie sur l’exemple du Buitengewoon in het land, un événement néerlandais où « une grande table de 100 convives constitue le point central. Le dîner est concocté par des tops chefs régionaux à partir d’ingrédients de saison et du terroir. Deux bus circulent vers les différents hotspots libres de l’événement ».

« Du réseautage social dans son sens le plus strict (les GSM ou PC sont éteints, et une communication ‘réelle’ peut avoir lieu, ndlr). Les lieux sont divulgués sur les réseaux sociaux professionnels. Il y a peu de personnel pour vous servir, le contact social n’est donc pas paralysé. C’est une manière idéale de créer un réseau autrement. Cela peut bien entendu fonctionner pour les fêtes privées mais s’adapte tout particulièrement au milieu professionnel. »

(mr) - (jt)

Plus d'info Réseauter

11/01/2012