40% des salariés sont ouverts aux formations

Les compétences professionnelles ne sont pas éternelles. En outre, le marché de l’emploi se resserre, élevant le niveau des exigences à l’embauche. Aujourd’hui, les travailleurs sont conscients de devoir piloter leur carrière pour rester compétitifs. Que font les salariés pour garder leurs connaissances à jour, et dans quel but ? Conclusions d’une étude récente...

Selon l'enquête réalisée en France par Kelly Services, l'un des leaders mondiaux de solutions en RH, 40% des Français interrogés seraient prêts à suivre ou à envisager de poursuivre des formations professionnelles complémentaires. C’est que "Les compétences professionnelles ont quoi qu'il en soit une durée de vie limitée" rappelle l'étude.

Se former pour mieux partir ?

La formation peut être vue comme un investissement à long terme pour donner un nouvel élan à sa carrière 36% des répondants confient à Kelly Services qu’ils entreprennent leur formation pour obtenir une promotion, donc en restant fidèles à leur entreprise, la génération Y se montrant la plus motivée par des perspectives de promotion interne.

En revanche, 34% se forment aussi pour changer de métier et 32% pour se vendre auprès d’un nouvel employeur.

Sur le terrain

Ils sont donc 40% à suivre ou à envisager de poursuivre des formations professionnelles complémentaires. Pour 67% des répondants, la pratique professionnelle est la méthode la plus efficace. La formation continue est elle aussi fortement citée par les personnes interrogées (55 %).

Gain de productivité et de fidélité pour l’employeur

La formation exercerait un effet positif sur une majorité d'entre eux : l’étude le démontre, une entreprise qui met en place des parcours de formation, va non seulement favoriser la productivité de ses employés mais va surtout les fidéliser.

Plus de conscience chez l’employé

La formation ne relève plus uniquement de l'employeur. Une prise de conscience s’installe dans le chef des travailleurs quant à l’utilité d’acquérir un savoir faire durable et au pilotage de leur carrière, si l’on croit les conclusions de l’étude.

Enfin, si les aptitudes techniques sont importantes, les salariés reconnaissent eux-mêmes que certaines compétences sociales sont nécessaires à "leur réussite dans leur poste" : 77% pensent que le travail d'équipe est primordial.

Sources : blog-emploi.fr, kellyservices.fr

Plus d'info Formation

20/06/2013