4 techniques de sélection extrêmes

Dans certaines entreprises, les entretiens de sélection sont très pénibles ou très étranges à vivre. Vous pouvez oublier l’interview classique, ces entreprises abordent la chose tout autrement…

22 octobre 2013

Partager

Pour attirer les bonnes personnes, certains employeurs ne reculent devant rien et n’hésitent pas à adopter des méthodes de sélection pour le moins étranges. Avez-vous déjà expérimenté ce genre de chose ?

1. Le suffrage universel

Dans l’entreprise américaine SumAll les futurs travailleurs doivent d’abord prester une période d’essai de 45 jours. Chaque candidat se voit attribuer un responsable sur le lieu de travail et est régulièrement évalué par une commission de sélection. Lorsque la période d’essai prend fin et que le candidat est approuvé par la commission, alors l’équipe de 35 têtes de SumAll procède à un vote. Un seul véto et le candidat peut oublier le job.

Environ 30% des participants ne réussissent pas le test. Le CEO Dane Atkinson avoue que sa méthode effraie plus d’un candidat et qu’elle demande beaucoup de son précieux temps et un investissement personnel important. Mais Atkinson estime que l’impact global est le plus important. En deux ans de temps, une seule personne a quitté son entreprise. Ce succès vient, selon lui, en grande partie de la préparation intense des premiers jours.

2. Refuser à priori

Les vendeurs doivent, selon Rob Rawson de l’organisation intérim Staff.com, pouvoir faire face à un refus, étant donné qu’ils y sont confrontés tous les jours. C’est pour cela que Rawson appelle après le premier entretien tous les candidats qui conviennent selon lui et leur raconte qu’il estime qu’ils ne sont pas les meilleurs candidats, qu’ils ne disposent pas des bonnes qualités. Environ 75% intègrent son refus sans broncher ou sont un rien trop sur la défensive en apprenant qu’ils ne sont plus pris en considération dans la procédure d’engagement. Selon Rawson, les 25% restants qui essaient néanmoins encore de se vendre prouvent qu’ils ont le profil véritablement approprié pour le poste. « C’est ainsi que vous pouvez directement voir si un vendeur est capable de s’imposer à la plus belle place », explique Rawson.

3. Le télécrochet

Ce que les candidats racontent sur les autres en dit beaucoup sur eux-mêmes, selon John DeHart, CEO et co-fondateur de l’entreprise de soins à domicile Nurse Next Door. C’est pour cette raison que l’entreprise fait toujours subir des interviews de groupe. Le but est que le processus d’engagement puisse se passer rapidement et qu’ils puissent se faire une bonne idée des candidats.

Après les questions d’usage sur les points forts et faibles, les candidats doivent aussi indiquer lequel de leurs ‘adversaires’ ils engageraient. Beaucoup choisissent des candidats plus faibles, ce qui, selon DeHart, signifie qu’ils se sentent menacés plutôt qu’inspirés par les meilleurs profils. « Admirer les autres est une de nos valeurs clés », dit-il. « Nous cherchons donc des candidats qui peuvent avouer en toute honnêteté qu’ils choisiraient pour d’autres candidats qu’ils jugent meilleurs qu’eux. »

4. Les chasseurs de prime

En 2012, la firme de logiciel The Nerdery est en pleine croissance. Tant et si bien que l’engagement de nouveaux membres du personnel devient une mission extrêmement difficile. Le co-fondateur Mike Derheim est désespérément en recherche de nouveaux collaborateurs. C’est très urgent. L’entreprise fait appel aux candidatures via une série d’offres d’emploi adressées aux développeurs de logiciel. Chaque collaborateur qui amène un candidat sélectionné ensuite pour un entretien reçoit une prime de 100 dollars. Le candidat en question est engagé ? Alors le ‘chasseur de primes’ reçoit encore quelque 300 dollars supplémentaires.

Plus de 700 recommandations sont soumises, ainsi que 900 candidatures directes de développeurs de software. L’entreprise fait passer 600 interviews et dépense environ 30.600 dollars dans les récompenses. En fin de compte, elle engage 33 personnes. A aucun moment, Derheim n’a de regret.

Sources : Businessinsider.com & Inc.com 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.