4 mythes au sujet des jeunes diplômés

Un an après l'obtention de leur diplôme, près de 12% des étudiants sont inscrits comme demandeurs d'emploi. Les autres (88%) exercent dans la majorité des cas une profession. Nous avons tenté de démystifier quatre mythes au sujet des jeunes diplômés.

20 septembre 2016

Partager

1. Plus le diplôme est prestigieux, mieux c'est

Plus votre niveau d'études est élevé, moins vous serez susceptible d'être encore à la recherche d'un emploi un an après avoir été diplômé. En moyenne, cela s'avère exact. Les jeunes ayant quitté prématurément l'école et qui entrent sur le marché du travail sans aucune qualification ont particulièrement difficile : près de 30% sont toujours sans emploi après un an.


Il n'y a pas que les masters ou les baccalauréats qui sont les plus demandés (voir tableau ci-dessous). Les diplômés de l'enseignement secondaire technique et (surtout) les infirmiers sont également très prisés sur le marché de l'emploi.

2. Un diplôme de baccalauréat est une excellente base pour démarrer sa carrière

C'est vrai, mais surtout pour les bacheliers professionnels. Cependant, il y a tout de même une grande différence entre un diplôme de l'enseignement professionnel et un baccalauréat. Ces derniers n'ont pas le perfectionnisme généralement attribué aux diplômes de master. A titre indicatif, le nombre de jeunes quittant l'école avec un diplôme de baccalauréat universitaire a augmenté de 11% ces deux dernières années.

3. Les diplômés de master trouvent moins facilement un emploi que les bacheliers

L'obtention d'un diplôme de master offre généralement plus de chances de connaître le succès professionnel. Seuls 7,3% des étudiants ayant un master en poche sont encore à la recherche d'un travail un an plus tard. Il y a également d'énormes différences entre les différentes disciplines.

4. Les salaires de départ ne diffèrent que très peu

Le salaire moyen brut octroyé aux jeunes diplômés tourne autour des 2.240 euros brut. Ce chiffre ressort de l'indicateur des salaires disponible sur le site www.jobat.be. Cependant, le salaire peut varier de 800 à 900 euros brut par mois en fonction du secteur.


La sélection et le recrutement sont considérées comme les disciplines octroyant les meilleurs salaires de départ, à savoir 2.745 euros brut par mois. Ce montant est nettement supérieur à ce que gagnent des jeunes diplômés dans le secteur de la publicité ou de la finance (respectivement 2015 et 2181 euros brut).

Quelles sont les formations les plus (et les moins) prisées ?

Master : quelles sont les formations les plus prisées sur le marché de l'emploi ? (les pourcentages indiquent le taux de jeunes diplômés encore à la recherche d'un emploi après un an)

  1. Dentisterie : 0,0%
  2. Médecine : 0,2%
  3. Sciences pharmaceutiques : 0,6%
  4. Sciences appliquées : 2,0%
  5. Kinésiologie et sciences de la réadaptation : 2,4%
  6. Soins de santé : 3,7%
  7. Economie et économie appliquée : 3,9%
  8. Sciences et technologies industrielles : 3,9%
  9. Droit, notariat et criminologie : 3,9%
  10. Sciences sociales : 4,0%

Master : quelles sont les formations les moins prisées sur le marché de l'emploi ? (les pourcentages indiquent le taux de jeunes diplômés encore à la recherche d'un emploi après un an)

  1. Arts visuels et audiovisuels : 22;5%
  2. Histoire : 20,2%
  3. Philosophie et éthique : 15,5%
  4. Archéologie et arts : 14,0%
  5. Musique et arts de la scène : 13,8%

Baccalauréat : quelles sont les formations les plus prisées sur le marché de l'emploi ? (les pourcentages indiquent le taux de jeunes diplômés encore à la recherche d'un emploi après un an)

  1. Energie : 0,0%
  2. Ophtalmologie et optométrie : 0,0%
  3. Soins infirmiers : 1,1%
  4. Technologie automobile : 1,5%
  5. Construction : 1,5%
  6. Sages-femmes : 1,9%
  7. Imagerie médicale : 2,3%
  8. Electromécanique : 3,1%
  9. Podologie : 3,4%
  10. Electronique – TIC : 3,5%

Baccalauréat : quelles sont les formations les moins prisées sur le marché de l'emploi ? (les pourcentages indiquent le taux de jeunes diplômés encore à la recherche d'un emploi après un an)

  1. Techniques de l'audiovisuel : 33%
  2. Musique rock et pop : 28%
  3. Photographie : 20,5%
  4. Cinéma, télévision, vidéo : 20%
  5. Journalisme : 14,5%

(eh/jy) – Source : Rapport des jeunes diplômés du VDAB, 2015. Attention, pour certaines disciplines, le nombre de jeunes diplômés n'est pas très élevé, ce qui entraîne une certaine hausse du pourcentage.

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.