3 signes que la crise s’étiole

crisis

Bien sûr, on peut voir le verre à moitié vide ou bien, le verre à moitié plein. Mais plusieurs signes indiquent que la crise s’étiole. Voici 3 raisons de positiver.

1. Le marché de l'intérim est en croissance

Depuis ce printemps, le marché de l’intérim voit la vie en rose : en mai 2010, le nombre total d’heures de travail intérimaire était de 16,16 % plus élevé qu’en mai 2009. Et seulement entre les mois d’avril 2010 et mai 2010, l’intérim a connu une croissance de 2 % !

Le secteur de l’intérim reste un indicateur sensible de l’humeur économique du moment : en cas de crise, les entreprises coupent d’abord dans leur budget consacré au travail intérimaire. Quand les perspectives repartent à la hausse, même avec prudence comme c’est le cas maintenant, de nouveaux collaborateurs intérimaires viennent consolider la reprise.

2. Une croissance économique positive

Selon le Bureau fédéral du Plan (BFP) les perspectives économiques pour 2010-2011 seront renforcées à moyen terme : selon l’agence fédérale, après avoir connu une croissance négative en 2009, le pays retrouverait une croissance de 1,5% en 2010 et 2011 et dépasserait les 2% ensuite. En 2010, la reprise progressive de l’activité se traduirait par une croissance légèrement plus élevée en Flandre que dans les 2 autres régions (1,6 % en Flandre, 1,3 en Wallonie et à Bruxelles).

3. Le volume de crédits octroyés aux entreprises est en augmentation

Selon les derniers chiffres publiés par l’Observatoire du Crédit de la BNB, on constate une augmentation du volume de crédit octroyé aux entreprises depuis janvier 2010 d’une hauteur de 4,8 milliards d’euros soit une augmentation de 4,6 % en 5 mois.

Par ailleurs, les taux d’intérêt des crédits aux entreprises sont historiquement bas : alors que les taux d’intérêt s’élevaient à 5,54 % en septembre 2008, date du début de la crise, ils se situaient au mois de mai 2010 à 3,21 %.

(fr) - Sources: Bureau fédéral du Plan - Banque nationale de Belgique - Federgon 

23/07/2010

  • 23 juillet 2010