3 questions essentielles pour trouver un job étudiant

Chaque année 400 000 étudiants belges travaillent. Voici 3 questions que tout étudiant à la recherche d’un job d’été doit se poser.

1. Comment trouver un bon job étudiant?

  • Postuler à tout va dès maintenant
  • Cherchez dans les secteurs traditionnels des jobs d’été (eurêka, grande distribution, loisirs, nettoyage) mais également près de chez vous (commerces, PME et agences bancaires locales)
  • Inscrivez-vous dans une agence d’intérim
  • Faites fonctionner le bouche à oreille en indiquant autour de vous que vous êtes à la recherche d’un job étudiant
  • Utilisez internet pour votre recherche d’offres et pour postuler.
 

2. Qu’est qu’un bon job étudiant?

  • Un job où vous disposez d’un contrat en bon et due forme est essentiel. En l’absence de tout contrat, le job étudiant est formellement interdit. Un contrat écrit est obligatoire et doit être signé par l’étudiant lorsque celui-ci commence son travail. À moins que les parents y soient opposés, les étudiants de moins de 18 ans (et de 15 ans au moins !) peuvent eux-mêmes signer leur contrat et recevoir leur salaire.
  • Toutes les expériences sont utiles sur un CV, mais certaines sont plus utiles que d’autres : par exemple, celles qui consistent à travailler dans une autre langue où l’on souhaite travailler plus tard alors n’hésitez pas à travailler en Flandre ou dans une région frontalière comme l’Euregio.
  • Un job où l’on est payé correctement : l’étudiant gagne le salaire minimum prévu par la convention collective du secteur qui l’embauche. S’il n’existe pas de réglementation spécifique, l’étudiant a le droit le salaire mensuel minimum proportionnel à son âge, par exemple:
    1. Un étudiant de 21 ans est en droit de recevoir 1.387,49 euros par mois.
    2. Un étudiant de 18 ans est en droit de recevoir 1.137,74 euros par mois.
    3. Un étudiant de 16 ans est en droit de recevoir 971,24 euros par mois.
 

3. À quoi faut-il faire attention?

  • Soignez votre présentation, soyez courtois, polis et surtout montrer votre enthousiasme
  • Démarquez-vous des autres : si les étudiants disposent en général d’une expérience du travail modeste, rien n’empêche de valoriser votre spécificité : vous avez étudié déjà à l’étranger, vous êtes bénévoles dans une association, vous faites de la radio amateur... Ces éléments peuvent valoriser votre potentiel auprès de votre employeur.
  • Ne vous découragez pas et faites flèche de tout bois.
 

(fr) - En savoir plus : Télécharger la Brochure "Clés pour le travail étudiant» du SPF Emploi, Travail et concertation sociale".    

Plus d'info Etudiant , Etudiant jobiste

21/05/2010