3 manières audacieuses de clôturer un entretien d'embauche avec succès

Votre entretien d'embauche est souvent l'occasion ultime de vous montrer sous votre meilleur jour. Mieux vaut agir de manière percutante afin que l'on se souvienne de vous.

La fin de votre entrevue peut vous faire marquer des points si vous êtes déjà sur la bonne voie ou, au contraire, si vous vous emmêlez les pinceaux.


La plupart des recruteurs permettent aux candidats de dire un dernier mot ou leur demandent s'ils ont encore des questions. Saisissez cette occasion, ne la laissez surtout pas passer et optez pour une question plus originale que "En quoi consiste une journée typique au sein de votre entreprise?".


Quelques exemples :

1. Ai-je le job ?

Pour être honnête, cette question peut paraître grossière ou arrogante. Vous la poserez si les circonstances s'y prêtent et si vous sentez que le recruteur l'appréciera. Il s'agit d'une question sincère, concise et précise. Cela montre que vous respectez votre temps de parole ainsi que celui de votre interlocuteur. Vous ne tournez pas autour du pot et voulez du feed-back immédiat.


Il est probablement trop tôt pour recevoir un 'oui' ou un 'non' en guise de réponse, ne vous y attendez pas dans l'immédiat. Cela jouera plutôt au niveau de votre enthousiasme et de l'impression positive que vous laisserez derrière vous. Vous laissez la porte ouverte à l'intervieweur pour évaluer votre entretien et y donner suite ou non. Il y aura certainement d'autres candidats du même niveau que le vôtre. En agissant de la sorte, vous vous différencierez des autres et l'on se souviendra de vous.


Une telle question directe montre que vous avez confiance en vous. Veillez à être respectueux et non agressif afin d'éviter de passer pour une personne arrogante.

2. Y a-t-il des choses dont nous avons discuté aujourd'hui qui vous donnent l'impression que je ne suis pas la bonne personne pour ce job ?

A nouveau, ce n'est pas une question évidente à poser parce que la plupart des candidats ont peur de s'attarder sur leurs points négatifs. Et pourtant, cela peut jouer en leur faveur.

  1. Si la personne répond honnêtement que vous avez toutes les qualités requises et que vous répondez aux exigences, cela signifie que cette impression va persister. Bravo, vous venez de coller une étiquette "Approuvée" à votre candidature.
  2. Si le recruteur émet encore quelques réserves, vous pouvez immédiatement les réfuter ou approfondir la discussion. Une faille initiale peut soudainement être transformée en une opportunité, de l'ambition ou tout simplement un manque d'information ou un oubli.
  3. Vous montrerez ainsi que vous êtes ouvert au feed-back et que vous adoptez une attitude professionnelle à l'égard des éventuelles critiques.

Attention, si vous n'appréciez pas la critique, vous éviterez de poser cette question. 

3. Que puis-je encore faire pour vous convaincre que je suis la bonne personne pour ce poste ?

Vous avez correctement répondu à toutes les questions, raconté quelques anecdotes, vous vous êtes mis en valeur mais avez tout de même l'impression que le recruteur n'a pas encore entendu ce qu'il voulait entendre. Prenez votre courage à deux mains et posez-lui cette question.


En principe, il y a deux scénarios possibles :

  1. L'intervieweur se concentre sur ce que vous n'avez pas (de l'expérience en termes de projets spécifiques, des connaissances, de l'expertise,…) de sorte que vous puissiez réfuter ses propos, proposer des solutions ou les relativiser. Gardez surtout la tête haute et ne vous effondrez pas mentalement.
  2. Il vous est demandé de résoudre un problème. Cela vous aidera à montrer que vous êtes le candidat approprié. N'ayez pas peur de prendre l'initiative de demander une occasion de pouvoir vous prouver. Cela montre que vous êtes sûr de vous et que vous croyez en vos propres capacités. L'esprit d'initiative est accueilli avec beaucoup d'enthousiasme.

Conseil : vous étiez trop nerveux après votre entretien ou trouviez que le moment n'était pas opportun pour poser ce style de questions ? Envoyez un e-mail dans lequel vous exprimez votre ressenti. Cela peut prendre la forme d'un e-mail de remerciement adressé à votre futur patron ou au recruteur pour le temps qu'il a pris à vous recevoir. Si vous le souhaitez, vous pouvez toujours ajouter une question à la fin de votre message de manière à ce que l'on se souvienne de vous et que l'on sache que vous êtes toujours partant pour rejoindre l'équipe.


(eh/jy) – Source : The Muse 

Plus d'info Entretien d'embauche

18/09/2017