3 collègues types, 3 attitudes à adopter

3 types de collègues, 3 tactiques

C’est bien connu, ce ne sont pas les plus compétents qui ont le meilleur relationnel au bureau ! Alors, comment mettre tous les atouts de votre côté et adopter les bons comportements qui évitent les conflits et créent la bonne ambiance au travail ? 3 tactiques qui marchent…

Vous avez plus de chances de vous épanouir dans votre travail, voire de bien évoluer, si vous savez vous y prendre avec vos collègues. Les atouts psychologiques sont aussi importants que vos compétences techniques, cela vous le savez. Ce que vous voudriez maîtriser mieux peut-être, c’est vos capacités à gérer tout type de collègues, y compris les personnalités difficiles…

Jacques Fradin, docteur en médecine comportementaliste, explique ses stratégies sur doctissimo.fr : “Dans nos rapports aux autres, de nouvelles techniques permettent au quotidien nombreux malentendus ”. Certains ont des comportements inappropriés, voire complètement décalés. Mais nous les côtoyons tous les jours. Alors pour éviter des catastrophes relationnelles, qui pourraient mettre à mal votre position dans l’entreprise, peut-être vous faudra-t-il effectuer quelques changements dans votre façon d’aborder votre cadre de travail et vos collègues.

Identifier à qui l’on a affaire

Réagir de manière appropriée – ou plutôt répondre, donc sans trop d’émotion - sera plus facile si vous connaissez la personne en face de vous. Doctissimo a typé trois personnalités de collègues auxquels vous êtes en mesure de vous confronter et vous recommande 3 stratégies en conséquence.

  1. Votre collègue est un inhibé ?
    Il est excellent technicien, connaît bien sa branche et est très modeste. Si tout va bien, vous pouvez obtenir beaucoup de lui, c’est quelqu’un de confiance. Mais en cas de stress, il se laisse déstabiliser et sombre facilement dans le découragement et la déprime.
    Que faire ?
    Vous le prenez par les sentiments. Il a un flagrant besoin d’être aimé. Alors, dites-le lui encore et encore : « tout le monde t’aime. Comment pourrait-on se passer de toi ? » Remis en confiance, il sera capable d’en faire beaucoup plus.

  2. Vous avez affaire à un combatif
    C’est un travailleur acharné, il prend des initiatives et c’est le premier en réunion à défendre ses opinions. Avec beaucoup de sérieux et de persévérance. Il ne connaît pas les états d’âme ; sauf que son rapport à l’autre est tendu, voire agressif parfois. C’est un arriviste qui parviendra coûte que coûte à tirer son épingle du jeu. Au risque d’être perçu comme une menace par son entourage professionnel.
    Que faire ?
    Eviter les rapports de force. Préférez-leur la diplomate. En confiant spontanément un projet ambitieux à un collègue de ce type, vous ne serez pas déçu. .

  3. C’est un distrait ?
    Le distrait en général est agité et aime amuser la galerie. Ce qui fait de lui un personnage très populaire. Par contre, toutes les contraintes, il les vit comme des menaces (horaires, échéances) et en cas de stress, il aura disparu.
    Que faire ?
    Appliquez un peu de légèreté à vos relations. Le climat d’insouciance que vous parviendrez à créer autour de lui sera propice au travail, cela l’aidera à décompresser plutôt que de l’affoler et de l’inquiéter. .

Source : doctissimo.fr

(sc)

 

Plus d'info Collaborer , Collègues , Travail d'équipe

02/05/2011