17 % des travailleurs sont démotivés par leur travail

Beaucoup de travailleurs sont stressés. 17% d’entre eux sont même fort démotivés sur leur lieu de travail. Les entreprises ne réagissent pas assez selon leur personnel.

24 novembre 2011

Partager

70% des travailleurs très démotivés prétendent avoir beaucoup, voire énormément de stress. Le stress peut être à la base de leur démotivation et en être aussi la conséquence. Cette démotivation est dans une large mesure à attribuer à de mauvaises relations avec la hiérarchie et à une communication interne inefficace.

Cela ressort du second Baromètre Zen, une initiative du prestataire de services RH HDP-AristA. Le Baromètre Zen analyse le niveau de stress et les facteurs de stress chez les travailleurs et les employeurs. L’enquête a été menée en ligne de septembre à octobre 2011 auprès de 668 travailleurs, 86 HR Managers et 238 chefs d’entreprise.

Enthousiaste mais stressé

Les travailleurs sont enthousiastes mais stressés, c’est un constat général de l’enquête. C’était déjà la conclusion la plus importante en 2010, mais l’on constate toutefois cette année que l’enthousiasme des travailleurs et des managers diminue légèrement. Environ 70% des travailleurs cette année disent être enthousiastes au bureau. Le management score même encore mieux, jusqu’à 90% des HR Managers et des chefs d’entreprise le seraient.

« Pour l’enthousiasme au travail, de bonnes relations avec la ligne hiérarchique, une communication interne efficace et des possibilités de carrière et de formation sont de toute première importance », dit Delphine Motte, Conseillère en Communication d’HDP-AristA.

Niveau de stress élevé

Les travailleurs prétendent avoir beaucoup (40%), voire énormément de stress (6%). Au total, cela fait donc 46%, soit un peu moins que les 49% de 2010.

« Le stress est la conséquence d’un déséquilibre entre le travail demandé et les capacités, les moyens et les besoins du travailleur », explique Delphine Motte. « C’est donc important de pouvoir gérer le stress. De bonnes relations avec les collègues et la hiérarchie peuvent faire tampon aux yeux du travailleur. »

Chez les chefs d’entreprises, 65% sont très stressés mais de l’enquête, il ressort qu’ils ont le sentiment d’être mieux armés et capables de garder la tête haute : 70% des managers prétendent pouvoir (très) bien gérer leur stress.

D’autres constats étonnants

  • 43 % des participants à l’enquête sont d’avis qu’ils sont plus stressés qu’à la même période l’an passé. Pour 45%, le niveau de stress est resté le même.
  • Un répondant sur cinq déclare ne pas résister suffisamment au stress auquel il est exposé.
  • Le Top 3 des facteurs de stress chez les travailleurs : le rythme de travail et la charge de travail, la pression mentale (niveau de concentration élevé par ex.) et la pression émotionnelle (situations et décisions émotionnellement difficiles).
  • Top 3 des facteurs de stress chez les HR Managers et les chefs d’entreprise : le rythme de travail et la charge de travail, la pression émotionnelle et l’organisation du travail.
  • La moitié des employeurs déclarent mettre en place des actions pour réduire le stress des travailleurs mais à peine 10% des entreprises ont mené une analyse de leurs risques psychosociaux.

(mr - sc) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.