10 bons réflexes pour un stage réussi

Le stage en entreprise vous offre avant tout un séjour très bref en milieu professionnel. Un mois voire plus, cela passe en général très vite. Autant être bien organisé pour en tirer un maximum et ne pas laisser filer sa chance. Voici dix bras de levier pour convertir ce stage en tremplin vers l’emploi...

1. Faire un choix cohérent

Pour faire de ce 1er contact avec la réalité professionnelle une réussite et un tremplin vers un futur job, il est essentiel d’avoir choisi un stage qui réponde à vos objectifs et vos priorités. Sachez ce que vous allez faire de cette expérience. Identifiez les aspects que vous tenez à développer dans votre carrière et les missions que vous voulez tester ou approcher. Soyez cohérent avec vous-même.

2. Soignez vos premiers pas dans l’entreprise

Vous serez plus sûr de vous si vous en savez déjà un peu sur l’organisation que vous allez rejoindre. Renseignez-vous, consultez le site web de l’entreprise, réunissez un maximum d’informations utiles qui vous aideront à vous familiariser avec votre nouvel environnement : histoire, activités et produits, secteur, organigramme et enjeux…

3. S'adapter à la culture de l'entreprise

Contraignez-vous dans un premier temps à faire patte blanche. Calquez le comportement de vos collègues pour vous en approcher : règles, horaires, habitudes, usages en termes de déjeuner et de pauses, codes vestimentaires, etc. Trois semaines d’observation feront l’affaire avant de pouvoir afficher un peu plus votre personnalité.

4. Réseauter dans l’entreprise

Ne négligez personne. Votre maître de stage, naturellement, mais aussi la réceptionniste, vos collègues proches et indirects, le PDG... Une franche courtoisie sans excès vous amènera de bons contacts et un bel échange d’expériences qui pourront fort bien vous servir plus tard. Notez leurs coordonnées dans votre agenda personnel, elles vous seront précieuses !

5. Doué mais pas hautain

Vous avez sans doute moins d’années mais plus d’intuition dans certains domaines comme la navigation sur écran. Ce n’est pas une raison pour prendre vos collègues de haut. Bien au contraire, profitez-en pour échanger vos connaissances et créer un bon climat relationnel. Neutralisez les réflexes anti-petit-jeune.

6. Ne pas vouloir faire table rase

Vous regorgez de suggestions d’innovations, très probablement. Vous avez tendance à bousculer les acquis et à vouloir refaire le monde, peut-être aussi. Mais avant d’émettre en douceur des idées relevant d’un esprit jeune et d’un regard neuf, certainement propices à l’intérêt de votre stage, sachez que cette attitude scolaire est souvent mal vue en entreprise et pensez d’abord à effectuer votre travail. Allez-y donc pas à pas.

7. Construisez votre rapport au fur et à mesure

N’attendez pas la fin du stage pour vivre l’angoisse de la feuille blanche. Dommage de se trouver au pied du mur, alors que dès le premier jour, vous pourriez prendre des notes sur ce que vous avez vécu, ce qui vous a étonné, ce que vous avez appris, ce que vous feriez autrement, ce que vous pourriez exploiter plus tard etc. Veillez à demander l’autorisation si vous désirez joindre à votre rapport des données officielles, voire confidentielles, de l'entreprise.

8. Soigner aussi son départ

Si rien n’est organisé, proposez à votre maitre de stage un rendez-vous avant la fin de votre séjour. C’est l’occasion d’en apprendre sur sa perception de vos atouts et de vos points à améliorer. Le moment est indiqué pour lui soumettre votre rapport de stage, voire pour discuter d’une prochaine collaboration...

9. Garder le contact

Peu importe l’intérêt de votre stage, restez en bons termes avec chacun et maintenez vos relations. A chaque stage, votre carnet d'adresses professionnel s’enrichit et si vous restez en contact, à l’occasion des vœux, des anniversaires ou de l’obtention de votre diplôme, ils se souviendront de vous. Ce sont des sources éventuelles d’opportunités.

10. La promotion du stage sur le CV

Vous êtes désormais fort d’une première expérience professionnelle. Présentez-la sur votre CV comme vous le feriez pour un job : vos compétences acquises, l’équipe que vous avez rejointe, vos réalisations éventuelles notables (même si cela se résume à une analyse ou une synthèse…), elles sont susceptibles d’éveiller la curiosité de votre futur employeur.

Sources : http://etudiant.aujourdhui.fr/

Plus d'info Stage

09/07/2013