10 astuces pour les parents d’enfants sportifs

Un enfant qui aime faire du sport ? La plupart des parents signeraient des deux mains. En revanche, en plus d’imposer de nombreuses contraintes d’ordre pratique, un enfant pratiquant du sport de haut niveau a aussi besoin d'un soutien mental et physique.

6 novembre 2018

Partager

Veerle Valaert et Stefanie Falat, coaches sportives et mères d’enfants sportifs, ont publié l’ouvrage 'N'oubliez pas votre sac de sport', un guide pratique destiné aux parents dont les enfants pratiquent un ou plusieurs sports. Celui-ci contient notamment les conseils suivants :

1. Choisissez le bon sport

Les enfants qui ont découvert un sport qu’ils aiment pratiquer et dans lequel ils sont doués seront enthousiastes à l’idée de se perfectionner. Ils seront motivés à aller de l’avant et mettront toutes les chances de leur côté en allant par exemple se coucher tôt ou en mangeant sainement.

2. Soyez proactifs

De nombreux clubs publient à l’avance l’agenda des matches, les heures d’entraînement, le matériel nécessaire, les coûts à prévoir, etc. Soyez proactifs et renseignez-vous auprès de parents, d’entraîneurs, de fédérations sportives ou consultez les sites web des clubs qui vous intéressent. Donnez de la place à ces informations (agenda, aperçu du budget,...).

3. Voyez le positif

Un sportif de haut niveau fait preuve d’autonomie et d’indépendance, travaille son mental, élargit son réseau et apprend à gérer tant les victoires que les défaites.

4. Se soigner et se ménager

Prendre soin de soi et de son matériel est primordial. En évitant de passer trop de temps sur la route et en bénéficiant de soutien mental, vous supprimerez les obstacles qui vous empêchent de grandir en tant qu’athlète.

5. Vous êtes un parent, pas un entraîneur

En tant que parent, votre tôle est d’encourager votre enfant à adopter les valeurs qui vous tiennent à cœur. C'est ainsi que vous laisserez l’entraîneur s’occuper des conseils techniques.

6. S’(p)organiser

En affichant le planning de la famille sur un grand tableau, chaque membre pourra s’y retrouver. Cela permet même aux plus jeunes d’avoir un aperçu de leur agenda sportif. Au fur et à mesure que les enfants grandissent, ils pourront remplir le planning par eux-mêmes.

7. Combinez l’étude et le sport

Chaque catégorie d'âge bénéficie d'un soutien spécifique de la part de son école. Assurez-vous de vérifier auprès de l'école quelles sont les possibilités, comment combiner le sport aux études et quelles sont les conditions nécessaires pour obtenir le statut de sportif de haut niveau.

8. Soyez un exemple en tant que parent

Le sport est aussi une façon de vivre, un état d'esprit. Rendez le sport fonctionnel dans votre vie. Cela n'est pas quelque chose qui coule forcément de source. Il n’est pas question de gagner ou d’obtenir le meilleur résultat. Il s'agit plutôt d'engagement, de passion, de vouloir faire quelque chose, de se lancer des défis. Cette dose d’ambition stimulera votre enfant et le poussera à se dépasser au quotidien.

9. Confiance

Une carrière sportive est faite de hauts et de bas. Lorsque l’enfant est en permanence mis sous pression, cela peut générer de l’intimidation voire même un sentiment de peur. N'hésitez pas à demander de l'aide si, en tant que parent, vous sentez que la situation vous échappe.

10. Profitez

Profitez des moments intenses et de la joie que procure la compétition. En tant que parent, vous avez d'autres rôles à jouer que celui du chauffeur de taxi. Vous êtes également une fils ou une fille, un frère ou une sœur, un(e) conjoint(e) ou encore un(e) collègue. Ne l'oubliez pas.

(eh/ll) – Source : MARK Magazine 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.