1 voiture de société sur 10 n’est pas utilisée pour les trajets domicile-lieu de travail

C'est une conclusion interpellante. D'autant plus que le nombre d'employés possédant une voiture de société pouvant également être utilisée à titre privé a augmenté de 50% au cours des 5 dernières années. Nous avons mené notre petite enquête…

16 octobre 2018

Partager

La voiture règne encore et toujours en maître. Le nombre de voitures de société en Belgique serait compris entre 550.000 et 670.000. Il s’agit d’une estimation car donner des chiffres exacts est pratiquement impossible. Xavier May et Thomas Ermans du Brussels Studies Institute (BSI) sont à l’origine de ces calculs.

Causes

Le nombre d'employés possédant une voiture de société pouvant également être utilisée à des fins privées a augmenté de 50% pour atteindre 15,1% en 5 ans (contre 10,4% en 2013).

Elément étonnant : 12% des Belges possédant un véhicule de fonction ne l’utilisent pas pour aller travailler. Pour la moitié d’entre eux, la principale raison est qu’ils vivent trop près de leur travail (51%). S’en suivent les embouteillages (13%) et l'utilisation des transports en commun (12%).

Échange contre 740 euros net supplémentaires

Près de 4 Belges sur 10 sont prêts à échanger leur voiture de société pour une augmentation salariale moyenne de 740 € par mois. Avec cet argent, près de la moitié des Belges (48%) ne passeraient pas directement à un autre moyen de transport mais achèteraient leur propre petite voiture.

Près d’un quart opteraient pour un vélo et 22% utiliseraient cet argent à des fins personnelles. Il s’avère que les employeurs proposent trop peu de solutions de mobilité alternatives. Voilà ce qui ressort du baromètre du fournisseur de services RH Partena Professional. L'étude a été menée en mai 2018 sur un échantillon représentatif de 1.000 Belges actifs sur le marché de l'emploi.

Près de la moitié des Belges utilisent déjà un moyen de transport autre que la voiture pour se rendre au travail, et ce pour diverses raisons comme l’impact environnemental ou le temps de trajet plus court. Alors que plus de la moitié des Belges ont déjà opté pour une alternative à la voiture pour des raisons personnelles et pratiques, 37% l’ont fait pour l’environnement, 30% pour éviter les embouteillages et 29% pour réduire leur temps de trajet.

Conclusion

"Même si le nombre de voitures de société a fortement augmenté au cours des cinq dernières années, bon nombre d’entre elles sont inutilisées parce que les travailleurs vivent trop près de leur travail ou utilisent déjà des moyens de transport alternatifs", déclare Wim Demey, responsable du service client chez Partena Professional.

"Nos recherches montrent également que certains Belges sont disposés à échanger leur voiture de société mais qu'ils achèteraient une voiture plus petite à la place. Un système 'cash for car' n’aura que peu d’effet sur le problème de la mobilité. Il s’agit clairement d’un appel lancé aux employeurs pour qu’ils élaborent un plan de mobilité en concertation avec leurs employés lors de l’échange de leur voiture de société. De nombreuses alternatives peuvent être proposées comme par exemple le vélo. Une solution de mobilité adaptée à chaque employé est la clé pour les fidéliser et répondre à leurs besoins, mais aussi pour attirer de nouveaux talents."

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.