Travailler à l'étranger
Précédent

1 de 81

Suivant

Travail frontalier : les Belges s’exilent au Luxembourg, les Français en Belgique

Travailler de l'autre côté de la frontière reste populaire. Telles sont les observations ressortant des chiffres récemment publiés par l’Inami. Le travail frontalier entrant a augmenté de près de 12 % ces dernières années contre 6% pour le travail frontalier sortant. La plupart des travailleurs frontaliers belges s’exilent au Luxembourg tandis que notre pays est populaire auprès des frontaliers français.

Le Luxembourg a la cote auprès des Belges

La moitié (53%) des travailleurs frontaliers belges travaillent au Luxembourg, soit quelque 46.211 employés. Les Pays-Bas occupent la deuxième place avec 30% de travailleurs : environ 8.420 Belges traversent chaque jour la frontière avec nos voisins du Nord pour y exercer leur métier. Enfin, la France arrive en troisième position avec environ 10% de travailleurs frontaliers belges.

Des Français cherchent du travail en Wallonie

Les travailleurs frontaliers entrants sont majoritairement français. Près de 72% des frontaliers entrants viennent de France. Ceux-ci sont principalement employés dans la province de Hainaut, mais aussi au Luxembourg et en Flandre occidentale. Les Néerlandais représentent quant à eux 24% des travailleurs frontaliers entrants. Ils sont principalement employés en Flandre orientale et à Anvers. Seuls 2% des travailleurs frontaliers entrants sont des Allemands.

Lisez aussi : Voici les 10 meilleurs pays pour télétravailler

Travail frontalier et télétravail

Environ 88.000 Belges travaillent à l'étranger, soit pas moins de 63% de l'ensemble des travailleurs frontaliers. Et inversement, 52.000 travailleurs frontaliers des pays voisins entrent chaque jour en Belgique. Pendant la pandémie de coronavirus, bon nombre de ces employés travaillaient à domicile, et ce sans impacter leur sécurité sociale ou leurs impôts. La situation a changé depuis la fin du mois de juin en raison d'une modification du système de sécurité sociale et des taxes sur le télétravail pour les travailleurs frontaliers.

Extra : Télétravail à l'étranger : nouvelles règles en vigueur depuis le 1er juillet 2022

Nouvelle législation

Normalement, les travailleurs frontaliers paient des impôts dans le pays où ils travaillent. En raison de la pandémie de coronavirus, de nombreux employés ont été contraints de travailler à domicile. Les journées de travail à domicile étaient alors considérées comme des journées travaillées dans le pays voisin. Cette réglementation touche désormais à sa fin.

Véronique Boeva, International Employment Manager chez SD Worx, fournit davantage d’explications : « Depuis fin juin, les conventions internationales contre la double imposition pour les travailleurs frontaliers sont à nouveau entrées en vigueur. Cela peut entraîner des changements pour les employés et les employeurs qui travaillent à domicile. Il est préférable que votre employeur vérifie la situation afin que vous ne soyez pas confronté à des surprises cet été. »

Mettez-vous d’accord

La nouvelle législation s'applique aux travailleurs frontaliers entrants et sortants. Le télétravail reste la norme dans de nombreuses entreprises. Si vous avez certaines préférences concernant le télétravail, il est préférable de les définir avec votre employeur car, depuis le 30 juin, la réglementation sur le travail à domicile pour les frontaliers a déjà changé pour les Pays-Bas et l'Allemagne. Ce sera également bientôt le cas pour la France et le Luxembourg.

Souhaitez-vous télétravailler depuis votre lieu de vacances ? Différentes règles et formalités s'appliquent… Renseignez-vous bien !

Êtes-vous autorisé à télétravailler depuis une terrasse du sud de l’Europe ? En savoir plus

(es/em/eh) - Source : SD Worx


11 août 2022
Jobs recommandés

Travail frontalier : les Belges s’exilent au Luxembourg, les Français en Belgique

Travailler de l'autre côté de la frontière reste populaire. Telles sont les observations ressortant des chiffres récemment publiés par l’Inami. Le travail frontalier entrant a augmenté de près de 12 % ces dernières années contre 6% pour le travail frontalier sortant. La plupart des travailleurs frontaliers belges s’exilent au Luxembourg tandis que notre pays est populaire auprès des frontaliers français.

Le Luxembourg a la cote auprès des Belges

La moitié (53%) des travailleurs frontaliers belges travaillent au Luxembourg, soit quelque 46.211 employés. Les Pays-Bas occupent la deuxième place avec 30% de travailleurs : environ 8.420 Belges traversent chaque jour la frontière avec nos voisins du Nord pour y exercer leur métier. Enfin, la France arrive en troisième position avec environ 10% de travailleurs frontaliers belges.

Des Français cherchent du travail en Wallonie

Les travailleurs frontaliers entrants sont majoritairement français. Près de 72% des frontaliers entrants viennent de France. Ceux-ci sont principalement employés dans la province de Hainaut, mais aussi au Luxembourg et en Flandre occidentale. Les Néerlandais représentent quant à eux 24% des travailleurs frontaliers entrants. Ils sont principalement employés en Flandre orientale et à Anvers. Seuls 2% des travailleurs frontaliers entrants sont des Allemands.

Lisez aussi : Voici les 10 meilleurs pays pour télétravailler

Travail frontalier et télétravail

Environ 88.000 Belges travaillent à l'étranger, soit pas moins de 63% de l'ensemble des travailleurs frontaliers. Et inversement, 52.000 travailleurs frontaliers des pays voisins entrent chaque jour en Belgique. Pendant la pandémie de coronavirus, bon nombre de ces employés travaillaient à domicile, et ce sans impacter leur sécurité sociale ou leurs impôts. La situation a changé depuis la fin du mois de juin en raison d'une modification du système de sécurité sociale et des taxes sur le télétravail pour les travailleurs frontaliers.

Extra : Télétravail à l'étranger : nouvelles règles en vigueur depuis le 1er juillet 2022

Nouvelle législation

Normalement, les travailleurs frontaliers paient des impôts dans le pays où ils travaillent. En raison de la pandémie de coronavirus, de nombreux employés ont été contraints de travailler à domicile. Les journées de travail à domicile étaient alors considérées comme des journées travaillées dans le pays voisin. Cette réglementation touche désormais à sa fin.

Véronique Boeva, International Employment Manager chez SD Worx, fournit davantage d’explications : « Depuis fin juin, les conventions internationales contre la double imposition pour les travailleurs frontaliers sont à nouveau entrées en vigueur. Cela peut entraîner des changements pour les employés et les employeurs qui travaillent à domicile. Il est préférable que votre employeur vérifie la situation afin que vous ne soyez pas confronté à des surprises cet été. »

Mettez-vous d’accord

La nouvelle législation s'applique aux travailleurs frontaliers entrants et sortants. Le télétravail reste la norme dans de nombreuses entreprises. Si vous avez certaines préférences concernant le télétravail, il est préférable de les définir avec votre employeur car, depuis le 30 juin, la réglementation sur le travail à domicile pour les frontaliers a déjà changé pour les Pays-Bas et l'Allemagne. Ce sera également bientôt le cas pour la France et le Luxembourg.

Souhaitez-vous télétravailler depuis votre lieu de vacances ? Différentes règles et formalités s'appliquent… Renseignez-vous bien !

Êtes-vous autorisé à télétravailler depuis une terrasse du sud de l’Europe ? En savoir plus

(es/em/eh) - Source : SD Worx


11 août 2022
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé